+ Toutes les playlists

Le Millen : un nouvel Apportez-votre-vin jeune et créatif sur la rue Fleury Est

Crédit photo : Sophie Ginoux
Le Millen : un nouvel Apportez-votre-vin jeune et créatif sur la rue Fleury Est
La rue Fleury regorge maintenant de restaurants, dont plusieurs bonnes tables. Toutefois, les Apportez-votre-vin dans ce secteur sont demeurés assez traditionnels. Ce n’est pas le cas du tout nouveau Millen, ouvert depuis une grosse semaine et dont le nom rend hommage au tramway qui amenait les travailleurs travaillant dans le domaine de la construction dans le quartier au siècle dernier. Lancé par deux routards de la restauration, Marc-André Paradis et George Blais, ce petit établissement de 43 places devait sans doute répondre à une demande, car il fait déjà salle comble depuis son ouverture, alors même que le mois de janvier est souvent un peu terne pour les restaurants montréalais.
 
Crédit photo Sophie Ginoux
Crédit photo Sophie Ginoux

Ce n’est pas le côté clinquant d’autres lieux de ripaille qui y attire les visiteurs. Effectivement, l’endroit conçu en longueur est sobre : vitrine sans fioritures, tons de gris et de bois clair que viennent réchauffer des chaises hautes et basses colorées, cuisine ouverte fonctionnelle. Pas de wow, donc, mais l’accueil chaleureux et renseigné des serveurs et, surtout, le menu proposé par le jeune chef de 26 ans Jérémy Gélinas-Roy sont nettement plus intéressants. Ce dernier, qui a fait ses classes à Calixta-Lavallée et évolue depuis 11 ans dans la restauration, revient d’une année et demie passée en Australie et en Asie. Il n’a pas comme d’autres décidé de mêler sa cuisine d’influences inspirées de son voyage, mais de proposer une cuisine créative, basée sur de bons produits, destinée à la clientèle du quartier et, pourquoi pas, d’au-delà.
 
Le chef Jérémy Gélinas-Roy (à gauche) et son cuisinier
Crédit photo Sophie Ginoux

 
La carte présente un choix assez étoffé d’entrées et de plats de résistance, que viennent compléter d’agréables mises en bouche offertes aux clients, un trou normand en option et quelques desserts maison. L’approche du chef est la suivante : travailler des ingrédients simples, sans les dénaturer ni les technicaliser. Nous testons cette vision avec une entrée de saumon mariné servi avec des pommes grenade et du chou-fleur deux façons (croquant et en purée). Un plat réussi, car le saumon, gras, tendre et pas trop salin, s’accorde bien avec l’onctuosité de la purée et l’acidité des pommes grenade.
 
Suivent deux plats de résistance. Tout d’abord, une caille (un brin trop) lardée accompagnée d’excellents champignons craquants, de choux de Bruxelles surcuits et d’une purée de panais qui va à merveille avec la sauce madère qui entoure le volatile. Puis, arrive une petite pièce de morue parfaitement cuite au four, dont la finesse pourrait être un peu mieux balancée avec la purée de courge et le crumble un peu neutre de foie gras qui viennent avec. Néanmoins, le craquant d’amandes entières et la présence de petits dés de canard fumé sont une excellente idée.
 
Crédit photo Sophie Ginoux
Crédit photo Sophie Ginoux
 

En dessert, notre choix se porte vers une mousse au chocolat au lait, confectionnée sur une base de biscuit et servie avec de la purée de framboises et de petits fruits rouges. Elle s’avère un peu décevante, car il y manque un côté craquant et que la préparation est vraiment très sucrée. Toutefois, n’oublions pas que Le Millen doit encore prendre ses marques et que le chef est en train de roder son menu, donc je suis certaine qu’une fois ces petits ajustements réalisés, ce restaurant sera vraiment une des tables à ne pas manquer dans le quartier. En tenant compte du fait que les prix des plats sont un peu plus chers que dans des établissements traditionnels proposant de l’alcool. Une adresse à retenir!
 Crédit photo Sophie Ginoux

Le Millen
1185, rue Fleury E, Montréal, QC, H2C 1P5
(514) 903-0636