+ Toutes les playlists

«Hitchcock/Truffaut», une grande leçon de cinéma!

Crédit photo : Courtoisie Cohen Media Group
«Hitchcock/Truffaut», une grande leçon de cinéma!
En 1962, le jeune François Truffaut (Jules et Jim, Les 400 coups) adresse une lettre à Alfred Hitchcock afin de lui proposer une interview. Enfermés pendant 8 jours dans un hôtel à Hollywood, les deux hommes qui vivaient pour et par le cinéma, se sont entretenus sur le sujet avec passion et vision. De cet échange est né le mythique livre Le Cinéma selon Alfred Hitchcock. Plusieurs décennies après la sortie de cet ouvrage de référence, le réalisateur Kent Jones (Val Lewton: The Man in the Shadows, A Letter to Elia) actualise et précise cet échange dans le documentaire Hitchcock/Truffaut, qui prend l’affiche aujourd’hui au Cinéma du Parc.
 
En plus de l’échange entre Truffaut et Hitchcock, plusieurs grands réalisateurs de notre époque ponctuent les discussions d’origine, ne manquant pas d’appuyer les subtilités et la recherche incessante d'Hitchcock pour une esthétique forte et énigmatique, chargée de tensions. Martin Scorsese, David Fincher, Arnaud Desplechin, Kiyoshi Kurosawa, Wes Anderson, James Gray, Olivier Assayas, Richard Linklater, Peter Bogdanovich et Paul Schrader jettent un regard franc et éclairant sur l’univers alambiqué d’Hitchcock, autant que sur son rapport trouble à la liberté, à la peur et aux grands dilemmes moraux qu’il met en scène dans ses films. Tour à tour, ils pointent le savoir-faire et la grande maitrise d’Hitchcock en tant que cinéaste. Ils nous font découvrir un homme méticuleux et précis qui sait créer la magie, le moment et le suspense.

Alfred Hitchcock a longtemps été perçu comme un as du divertissement de masse sans toutefois être de prime abord reconnu en tant qu’artiste émérite. Pourtant, sa signature visuelle très graphique, qui emprunte au monde onirique et au cinéma muet, se sera indéniablement imposée au fil du temps. Perçu par ses contemporains comme un sculpteur du temps et un théoricien de l’espace, Hitchcock fascine encore les réalisateurs de notre époque grâce à la qualité, la complexité et l’innovation technique de son langage visuel. Le documentaire de Jones révèle l’immense contribution laissée par l’homme de cinéma ainsi que le caractère unique et précieux de son œuvre. Comme le mentionne à juste titre Truffaut, « he’s an artist who wrote with a camera ».
 
Dernièrement présenté à Cannes et au TIFF, Hitchcock/Truffaut saura plaire aux néophytes qui souhaitent découvrir le réalisateur acharné et tourmenté derrière les grands classiques tels que The Birds, Vertigo ou Psycho autant qu’aux passionnés du vaste répertoire hitchcockien. Conjointement à la sortie du documentaire, le Cinéma du Parc présente une rétrospective de ses œuvres les plus marquantes jusqu’au 7 janvier.
 
Hitchcock/Truffaut
Dès le 18 décembre au Cinéma du Parc
 
Rétrospective Hitchcock vu par Truffaut
15 films présentés du 4 décembre au 7 janvier au Cinéma du Parc