+ Toutes les playlists

La pollution à Pékin bat des records, la capitale chinoise en «alerte rouge»

Crédit photo : Libre de droits Wikimedia Commons | Montage
La pollution à Pékin bat des records, la capitale chinoise en «alerte rouge»
Alors que le sujet de l’environnement fait l’actualité chaque jour en raison de la COP21, Pékin annonce une alerte rouge à la pollution atmosphérique.

C’est la toute première fois que les autorités chinoises décident de déclencher, à Pékin, le plus haut niveau d’alerte possible. Pour aider la situation et « maîtriser » ce nouvel épisode « d’airpocalypse », plusieurs mesures sont mises en place nous apprend un article paru sur La Presse ce matin. Les quelque 20 millions de Pékinois doivent dès mardi matin, et ce jusqu’à jeudi, éviter d’utiliser leur automobile. La circulation alternée selon le dernier numéro d’immatriculation (pair ou impair) des plaques devra être respectée puis environ 200 autobus supplémentaires seront ajoutés aux différents circuits de la ville.

Également, les jeunes sont priés de demeurer à la maison. Pour ce faire, les autorités conseillent fortement aux écoles maternelles, primaires et les collèges de fermer leurs portes. Il sera interdit de faire des feux d’artifice ou de faire griller de la viande dans les centres de plein air — activité fréquente pour les Pékinois. Puis finalement, les chantiers extérieurs seront suspendus et les usines très polluantes de la région devront cesser leurs opérations.

Même si Montréal n’est pas près de déclencher une alerte maximale de ce genre, la ville n’est pas à l’abri de la pollution et du smog. C’est pourquoi il faut dès maintenant agir avec des solutions simples qui auront un impact direct ou indirect sur la santé de notre belle planète!