+ Toutes les playlists

Chambre à part: un bijou de resto!

Crédit photo : Sophie Ginoux
Chambre à part: un bijou de resto!
Ouvert depuis quelques jours, le restaurant Chambre à part, situé en face du Carré Saint-Louis et à deux pas de porte de La Fabrique, dont il a les mêmes propriétaires, est sans doute une de mes plus agréables visites de la saison. Stéphanie Labelle (eh oui, du même nom que la pâtissière!) et son conjoint le chef Jean-Baptiste Marchand ont en effet conçu un petit bijou de restaurant qui devrait rallier les foodies, mais aussi plus largement les couples, les familles, les groupes, les jeunes comme les plus sages, les affamés comme les grignoteurs, les petites comme les plus grosses bourses. Pourquoi? Parce que tout a été pensé dans le détail pour recevoir tout le monde. Mais pas n’importe comment, on s’entend!
Crédit photo Sophie Ginoux

Parlons tout d’abord de l’écrin contenant ce bijou gourmand. Une belle entrée vitrée et nette, derrière laquelle se cache un grand hall d’entrée fermé par une porte coulissante, que l’on fait glisser pour entrer dans l’univers imaginé par Stéphanie Labelle, qui détient en plus de son diplôme de gestion hôtelière à l’ITHQ un autre de design. Chambre à part, c’est son projet à la base, un projet qu’elle voulait plus féminin et aérien que La Fabrique et L’Annexe, ses deux autres établissements. Le résultat est magnifique : murs de briques ou tapissés vintage, sol dallé, tables aérées sur lesquelles reposent de charmantes petites assiettes fleuries, beaux luminaires, bar débordant de plantes, superbe puits de lumière. Rien n’a été oublié pour magnifier l’espace, et le résultat est magnifique.
Crédit photo Alexandre Paillon
Crédit photo Sophie Ginoux
Crédit photo Sophie Ginoux

Derrière les fourneaux, Jean-Baptiste, qui ne peut pas se dédoubler puisqu’il est déjà aux commandes de La Fabrique, cosigne le menu avec Jérôme Rouault, gagnant de la cinquième édition des Chefs. Technicien hors pair adepte d’une cuisine qui respecte le produit, le terroir, la saison et la nature au sens large, ce normand d’origine a accepté de relever avec Jean-Baptiste le défi de faire une cuisine généreuse, mais en portion plus légère pour permettre aux clients d’avoir un bon rapport qualité-prix. Ce qui donne un menu à quatre mains des plus intéressants, avec une quinzaine de choix de petits plats et quatre desserts maison.

Crédit photo Alexandre Paillon

Évidemment, tout m’intéresse et je n’ai qu’un seul estomac. Donc, je flanche juste après avoir avalé goulument le petit pain maison (quelle merveille!) du jour au sarrasin et au romarin, pour le gravlax de bison pour commencer. Et je pense avoir fait le bon choix, car il s’agit d’un vrai hit! Sur une purée de topinambours, se dressent de fines tranches fondantes de gravlax de bison mariné au scotch, accompagnées de chips de riz soufflé, de tranches de pickle de topinambours, d’une incroyable mayonnaise au scotch et au jus de viande, ainsi que d’un condiment d’oignon vert brûlé. Une assiette signature à la fois élégante, racée, texturée et parfaitement dosée. Du grand art!

Crédit photo Sophie Ginoux

Suit une truite des Bobines confite et farcie aux épinards, servie avec une crème et un siphon de fenouil, de la purée de carottes, de succulentes carottes tournées en croûte de pain d’épices et du citron confit. Là encore, une belle réussite et un choix judicieux de mariage des saveurs et des textures.

Enfin, je craque pour une déclinaison autour de l’orange. Peut-être surprenante à la base pour certains, c’est vraiment une belle fête pour les papilles qui vous attend avec ce dessert constitué de quartiers d’orange confits et caramélisés (miam!), accompagnés d’une purée d’orange, de mirliton (un biscuit normand à base de poudre d’amandes idéal pour casser l’amertume de l’orange) et une aérienne crème thym et citron. Encore une fois, rien à redire, tant en terme de présentation que de dégustation.
Crédit photo Sophie Ginoux

Mais cette expérience ne serait pas si réussie sans un service impeccable, une belle sélection vinique (une carte de cocktails maison est aussi disponible sur place) et une qualité d’accueil incomparable. Même seule, je me suis sentie comme chez moi sur place, à vrai dire. Donc, je ne peux que chaudement vous recommander ce restaurant qui, j’en suis convaincue, va faire sa marque. Un gros bravo!

Chambre à part
3619, rue Saint-Denis, Montréal
438 386-3619