+ Toutes les playlists

5 films LGBT à ne pas manquer au festival image+nation

Crédit photo : Stories of Our Lives
5 films LGBT à ne pas manquer au festival image+nation
image+nation, festival de cinéma qui revient sur ce qui s’est fait d’intéressant du côté du cinéma LGBT. On observe différentes propositions et points de vue. Une liste de cinq titres qui ont retenu notre attention: deux docus, une romance à Santiago du Chili, un film noir pas trop sérieux et une amitié creusée par l’âge. Ça commence le 26 novembre et se poursuit jusqu'au 6 décembre! 

1. Stories of Our Lives 

Le Kenya fait partie de ses pays où l’on traite l’homosexualité de manière archaïque et débile. Il ne fait pas bon pour l’homosexuel de s’épanouir là-bas. La société condamne et bannit ceux qu’elle traite de «différents». Une fiction prenant racine dans le documentaire pour se pencher sur ce traitement oppressant. Les portraits d’un agriculteur séduit par un collègue, de deux adolescentes amoureuses, d'un escorte et de son client, et de deux femmes qui luttent pour contrer l’homophobie. Derrière la peur du jugement d'autrui, des gens s’assument et s’exposent dans une société qui ne les comprend pas. 

2. In the Grayscale (En la Gama de los Grises) 

Un architecte nouvellement divorcé se retrouve avec un enfant en garde partagée. Un projet de construction clé dans la ville de Santiago provoquera une rencontre avec Fer, professeur d’histoire pour qui Santiago n’a plus de secret. Ensemble, ils parcourront la ville à vélo, multiplieront les rencontres. Lentement, la confusion s'emparera du coeur de Bruno. Remise en question totale de sa sexualité devant Fer, gai et assumé. Bruno devra s’ouvrir pour mieux comprendre ses pulsions, son attraction. Le soleil et sa chaleur à l’écran.

3. Kiss Me, Kill Me

Un meurtre a été commis, un couple ciblé. L'un est mort et l’autre blessé. La victime se retrouve rapidement en tête des principaux suspects de l’affaire. Deux personnes se rencontrent et se charment. Une relation qui pourrait s’empoisonner. Le film noir, version gai, qui penche vers ce genre d’humour aux tendances ridicules dans le traitement de son sujet. Gale Harold (Queer as Folk) et Van Hansis dans les premiers rôles. Shangela Laquifa Wadley (RuPaul's Drag Race) en second rôle. Un film réalisé par Casper Andreas.    

4. Raymond Gravel: Sacré curé! 

Le nom est familier. Prêtre hors du commun qui a fait de ses idées une lutte à défendre. Il ne s'est jamais tu sur l’approche conservatrice de l’église sur la communauté LGBT. Documentaire qui retrace la vie de cet homme aux fortes convictions d’égalité et d’amour. Son coeur de bum l’a amené dans sa jeunesse à des excès de drogues, d’alcool, de sexe et de rock 'n’ roll. Le documentaire de Patrick Brunette suit les derniers souffles de Raymond Gravel, qui retrace son passé pour mieux nous raconter l'homme et le comprendre.

5. Ce qu’on a (What We Have) 

Un Français se pose en terre ontarienne. Il se joint à une troupe de théâtre. Vit une idylle avec le producteur de sa troupe. Maurice vit ses émotions de l’intérieur. Une annonce posée pour enseigner le français sur un poteau et une rencontre fortuite qui naît de son offre. Le jeune Alain, son charme d’adolescent, et tout le questionnement qui peut suivre ce passage de vie obligé où l’on sent l’éveil du sexe. Premier film pour Maxime Desmons qui se prête au jeu de porter le premier rôle dans son film. Un récit empreint de tourments. 

image+nation: Festival de films LGBT de Montréal
Du 26 novembre au 6 décembre 2015