+ Toutes les playlists

Melrose : la pizza qui a du SWAG à N.D.G.

Je me suis pointée chez Melrose à quelques minutes de la fermeture, et quand la serveuse est allée consulter la cuisine pour voir si on pouvait m’accommoder, j’ai lancé un « je vais faire ça viiiite! » pour m’assurer une petite place dans ce nouveau resto de la rue Sherbrooke, côté NDG.
 
« Pas de problème, ma chère. Installez-vous où vous voulez. »
 
La soirée qui a suivi a été tout aussi charmante et chaleureuse que l’accueil que j’y ai reçu.
 


Depuis son ouverture au mois d’août 2015, j’avais entendu des mots mitigés de l’endroit – quelques-uns ont adoré, d’autres ont jugé sa cuisine imprécise et sa carte des vins, trop populaire. Reste que ces critiques avaient piqué ma curiosité.
 
En plus de ma curiosité, le chef Éric Dénomée et ses acolytes Paolo Oliveira et Didier Housseaux ont assouvi mon appétit.
 
J’y ai découvert une pizza délicieuse, une croûte élastique et des garnitures savoureuses. Pour les puristes de la pizza toutefois, je vous déconseille l’endroit. La Petite-Italie regorge de chefs qui ne jurent que par les grands classiques, par les recettes de leur Mamma, de leur Nonna, et qui se mordraient les doigts devant ces créations fusion, plutôt méditerranéennes d’inspiration.


Entrée de calmars braisés, sauce tomate, olives et basilic, 12$
 
Par contre, si votre conception de la cuisine est plus laxiste, sachez que cet établissement a beaucoup, beaucoup de chances de vous charmer. Et si en plus, vous habitez dans le quartier, courez.

Parce qu'au-delà des traditions, qu'est-ce qu'une bonne pizza, au fond? 
 
Pour une bonne pizza, c'est dans la croûte que ça se passe.
 
Il faut qu’elle soit bien élastique, moelleuse, aérienne et craquante à la fois. Ici, c’est le principal défi qu’a rencontré le chef, qui a pris le temps de mettre sa recette au point avant que ne soit livré l’immense four qui trône au centre de la cuisine et qui cuit TOUS les ingrédients du restaurant. Légumes grillés, calmars braisés, tout y passe.
 
Pour une bonne pizza, ça prend des garnitures qui ont fière allure.
 
Il faut savoir décider de ce qui va sur la pizza avant qu’elle ne passe au four, et ce qui va sur la pizza après qu’elle en soit sortie. Pas question de manger des feuilles de basilic qui auraient cédé aux mille degrés de cette voûte ardente. En plus de cuissons maîtrisées, ici on nous propose des ingrédients du coin et des combinaisons heureuses.
Pizza NDG - sauce blanche, pommes de terre, pancetta, Mozzarella, gruyère et romarin, 18$
 
Pizza Nutella, 9$
Et pour une bonne pizza, il faut l’ambiance qui va avec.
 
On s’entend, de la pizz, ça reste de la pizz. Ici, elle est servie dans une ambiance festive, branchée sans se prendre trop au sérieux. Les banquettes en peau de vache donnent instantanément un ton rigolo à la déco. C’est un clin d’œil à l’ancienne vie du local, qui a abrité un entrepôt de fourrures durant près de 60 ans.


 
Pour être honnête, je regrette de ne pas être passé par ici avec des amis. C’est le restaurant parfait pour d’intenses négociations de pointes de pizz, du genre «je t’échange un morceau de margherita contre une pointe de pizza bianca»... 

Je repasserai, bien entourée. 
 
Pizzeria Melrose
5779, rue Sherbrooke Ouest
438-385-6968

photos Christine Plante