+ Toutes les playlists

La 125 Ontario : détour, confusion et colère

Crédit photo : Fabienne Legault
La 125 Ontario : détour, confusion et colère
C'est en une du 24 Heures ce matin.

Depuis deux semaines, les chauffeurs d'autobus de la STM ne desservent plus six arrêts entre Frontenac et de Champlain sur Ontario. Au lieu de s'arrêter à ces mêmes arrêts sur les rues qu'ils empruntent dorénavant (soient de Maisonneuve et Sainte-Catherine), ils ont tout simplement décidé de passer tout droit.

La situation est exceptionnelle. Habituellement, les chauffeurs doivent respecter les arrêts préalables lorsqu'ils empruntent un détour. Faut croire que, cette fois, l'information ne leur est pas parvenue.

Mis au courant de la situation, 24 Heures a fait le trajet deux fois pour se faire dire par les chauffeurs «qu’ils ne pouvaient pas laisser descendre les gens tout le long du détour». Le mécontentement dans les trajets de bus est de plus en plus vif et vigoureux.

Du côté de la STM, la porte-parole Amélie Régis croit au malentendu. Selon elle, «si un chauffeur a refusé de laisser descendre des clients aux arrêts des autres lignes, c’est qu’il n’était peut-être pas au courant de la consigne, car ils doivent le faire».

Bref, la situation est problématique, même si elle ne concerne que cinq arrêts. Pourquoi les chauffeurs s'entêtent-ils à ne pas arrêter entre Frontenac et de Champlain, alors que les usagers le demandent et, surtout, que la STM elle-même leur a dit de le faire?

Le mystère reste entier, mais gageons qu'avec tout ce boucan médiatique, la situation sera rapidement corrigée.