+ Toutes les playlists

In The Mouth: des expériences gastronomiques "interactives et sonores"

Crédit photo : Yako
In The Mouth: des expériences gastronomiques
« Apportez vos souvenirs. Oubliez vos bonnes manières »
 
Voilà qui semblait prometteur.  
 
J’ai pris deux billets pour les événements Food Sessions, présentés dans le cadre du Festival du Nouveau Cinéma, sans trop savoir à quoi m’attendre...



Au programme, le concept était vague : on parlait d’une soirée « interactive et sonore ». Dans une agora de l’U.Q.À.M. et dans le cadre d'un festival de cinéma. Tout ça semblait très techno-expérimental… 
 
J’arrive donc le ventre vide, prête à tout et n’importe quoi.  
 
***
 
À l'arrivée, la salle est éparse. On fait le plein au bar avant de choisir une place sur la grande table qui trône au centre de l’espace. Des napperons de papier blanc colorés à la main sont posés à chaque poste, avec un endroit où poser son téléphone avant de commencer à manger. On en aura besoin tout au long du repas, nous dit-on.





"Textez hello à ce numéro", nous commande un panneau. Je texte "hello" à ce numéro.



L’équipe distribue de gros casques d’écoute qui nous coupent totalement des bruits extérieurs et nous centrent sur nos sensations auditives.  Le narrateur prend la parole. Tout le monde écoute la même bande-son, ce qui nous rassemble et nous distancie à la fois.
 
Dès le début du repas, tous les convives sont invités à se lever et à changer de place. On se retrouve donc entourés d’inconnus, question de nous faire vivre une expérience encore plus personnelle.
 
Avant de manger, le narrateur nous demande d’explorer notre assiette avec tous les sens autres que celui du goût. Les yeux fermés, le nez dans la bouffe, je me concentre donc sur l’expérience sensorielle de faire des préliminaires à mon assiette.
 
Étrangement agréable.



Ce soir-là, on nous a servi une boîte à lunch préparée par le Camion Pied de Cochon : poutine PDC, manchons de canard BBQ et oreilles de crisse. Ceci dit, l’expérience n’était pas centrée sur le contenu de l’assiette, mais sur tout ce qu’il y avait autour. On a donc passé une bonne vingtaine de minutes à déguster notre plat tout en textant nos souvenirs, en faisant de la télépathie avec nos commensaux, en fermant les yeux, en écoutant craquer les aliments...

On répondait aux questions du narrateur par textos juste avant que toutes nos réponses soient retransmises en direct sur écran au bout de la table. C'est donc une discussion de groupe sur nos interprétations personnelles de la nourriture et de ce qu'elle nous fait vivre qui s'est amorcée. 
 
Repue, amusée et détendue, la vingtaine de convives a terminé le repas dans une étrange complicité. Tout s'est déroulé assez rapidement, mais on a quand même eu amplement le temps de s'amuser et de se questionner, par le son, par le goût, le toucher et par le nez. 

Tous les convives se sont livrés sans défense à cette expérience inusitée, qui a développé un autre rapport à la nourriture, et qui nous a forcés à manger différemment, pour une fois.

***

In The Mouth est un collectif culinaire qui propose des "expériences culinaires improbables" imaginées par Nicolas Fonseca. Le collectif a déjà organisé une exposition culinaire et une série d'événements gastronomiques au Centre Phi au printemps 2015.

Inscrivez-vous à l'infolettre pour être tenu au courant des prochains événements.  

Le Festival du Nouveau Cinéma est en cours jusqu'au 18 octobre.
Photos: Christine Plante