+ Toutes les playlists

On ne badine pas avec l’amour, t’entends?

Crédit photo : Gunther Gamper
On ne badine pas avec l’amour, t’entends?
Le Théâtre Denise-Pelletier. « … Le théâtre où on allait avec l’école?» Oui, ce théâtre-là. Et sache que même si tu as terminé tes études secondaires, le Théâtre Denise-Pelletier a encore de quoi t’attirer – et pas avec n’importe quoi – avec nul autre que la pièce On ne badine pas avec l’amour d’Alfred de Musset.

La pièce est inspirée de l’histoire d’amour (tumultueuse raconte-t-on) entre Alfred de Musset et George Sand (ps. Musset n’était pas gai, George Sand était le nom de plume d'Amantine Aurore Lucile Dupin). Ainsi, deux amoureux d’enfance se retrouvent après 10 ans de séparation, mais leur amour ne prend pas la tournure prévue (ahhh la vie adulte). Elle préfère se donner à Dieu (rappelons que l’action prend place au XIXe siècle…) et lui en souffre alors que s’ensuit une foule d’événements à la fois comiques et dramatiques. Bien qu’étant un classique de la littérature romantique, la pièce étonne par sa lucidité envers l’amour qui a tout de moderne. Elle a même de quoi consoler Éric Chandonnet en lui prouvant que d’autres avant lui ont également souffert.

La mise en scène est l’œuvre de Claude Poissant qui après nous avoir charmés par son jeu dans Chlore, nous démontre maintenant l’ampleur de son talent comme directeur artistique du Théâtre Denise-Pelletier. C’était un défi de taille de moderniser ce classique de Musset sans tomber dans la caricature et Poissant nous impressionne avec la finesse, la précision et le rythme soutenu de la mise en scène.
 
L’action de la pièce est menée avec brio par le très beau Francis Ducharme qui comme à son habitude, arrive à nous faire oublier sa beauté par son grand talent. À ses côtés, le jeu de l’excellente Alice Pascual nous donne envie de l’adorer alors que son personnage devrait être détesté. Les sept autres comédiens qui les accompagnent sont tout aussi précis dans leur jeu comique et contribuent à faire de cette reprise un succès. Bref, une distribution où le talent de l’un ne fait que rebondir sur celui de l’autre pour notre plus grand enchantement.
  
Le Théâtre Denise-Pelletier lance sa saison 2015-2016 avec force grâce à cette reprise de On ne badine pas avec l’amour – mais son meilleur coup reste de nous avoir rappelé que chez Denise-Pelletier, le théâtre est toujours une source de plaisir. Découvrez la programmation complète et retrouvez-vous aussi Denise, votre amour du secondaire.
 
 
On ne badine pas avec l’amour
Théâtre Denise-Pelletier
Jusqu’au 24 octobre 2015