+ Toutes les playlists

Les immanquables du Festival du Film Black de Montréal

Crédit photo : DENNIS RODMAN'S BIG BANG IN PYONGYANG
Les immanquables du Festival du Film Black de Montréal
Créé en 2005, le Festival International du Film Black de Montréal célèbre donc son 10e anniversaire cette année. Toujours nécessaire dans notre paysage culturel, même à notre époque de pseudo égalité sociale, il présente une série de documentaires essentiels, et des œuvres de fiction qui ne seraient autrement présentées nulle part.

Mais ce festival ne se limite pas à présenter des films; outre les invités de marque qui sont reçus chaque année, on y présente des conférences, avec une ligne politique directrice destinée à conscientiser et sensibiliser. La programmation atteint donc un équilibre précieux entre l’art et la responsabilité sociale. Voici quelques immanquables.
 
1. Sweet Micky for President

Moment phare de l'histoire récente d'Haïti, la campagne électorale de Michel Martelly, mieux connu sous son nom de scène Sweet Micky, a fait couler beaucoup d'encre. Accompagné dans ses ambitions politiques par son comparse Pras Michel, des Fugees, il cherchait à renverser un système immensément corrompu, malgré son inexpérience en la matière. Ce documentaire suit ses aventures - de l’arrivée inattendue de Wyclef Jean comme adversaire, au support reçu par Hillary Clinton et Sean Penn. Le party de lancement du festival, qui suivra la projection, aura d’ailleurs lieu en présence de Pras Michel, et le film sera précédé d’un hommage à Martin Luther King III.
(Le 29 septembre à 19h au Cinéma Impérial)
 
2. Dennis Rodman's Big Bang in Pyongyang

Alors que les relations diplomatiques entre la Corée du Nord et les États-Unis étaient à un point quasi critique, en 2014, Dennis Rodman a eu une épiphanie: et s'il organisait un match de basketball à Pyongyang, entre les deux pays, afin d'amorcer une réconciliation? C'est que l'excentrique ex-joueur de la NBA avait développé une improbable amitié avec le leader de la nation communiste, Kim Jong-un, lui-même grand fan de basket. Ce documentaire chronique la réaction de la Maison Blanche et des médias, et peut être vu comme un complément surréaliste au film de fiction The Interview.
(Samedi le 3 octobre à 17h au Cinéma du Quartier Latin)
 
3. The Black Panthers: Vanguard of the Revolution

Ce fascinant documentaire raconte l’évolution des Black Panthers, fondés à Oakland en 1966. On y pulvérise l’image populaire que le public a de ce mouvement; loin d’être seulement des thugs en veste de cuir qui brandissaient des armes à feu, les panthères travaillaient au réveil politique de la communauté noire, et utilisaient leurs ressources pour faire le bien autour d’eux, notamment avec un «club des petits déjeuners» qui nourrissait plusieurs milliers d’enfants chaque matin. Il s’agit du premier documentaire à être réalisé sur le phénomène, et c’est une œuvre follement informative et captivante.
(Le dimanche 4 octobre à 19h au Theatre Hall de l’Université Concordia)
 
Festival International du Film Black de Montréal
Du 29 septembre au 4 octobre | montrealblackfilm.com