+ Toutes les playlists

Tribus: une pièce qui parle de surdité avec humour et émotions

Crédit photo : PL2 Studio
Tribus: une pièce qui parle de surdité avec humour et émotions
Je suis récemment allée voir la pièce Tribus au Théâtre La Licorne. Le sujet, la surdité, m'interpellait particulièrement : mes parents sont tous deux atteints de surdité partielle et il n'est pas impossible qu'elle devienne complète un jour. Je me suis donc particulièrement retrouvée dans ce thème qui me parlait beaucoup.

La pièce met en scène une tribu tissée serrée, mais dysfonctionnelle. La dynamique entre les membres de la famille de Billy (David Laurin), jeune homme sourd dont on suit l'évolution - je dirais même l'éclosion, est des plus particulières : ça « débat » fort (alors qu'un spectateur extérieur a plutôt l'impression d'assister à une engueulade), on ressent une certaine forme de compétition entre ces gens tous très créatifs, mais on perçoit aussi très bien tout l'amour qu'ils éprouvent les uns pour les autres, ainsi qu'un désir très fort de se protéger mutuellement. 
 
Crédit : PL2 Studio

Le ton est établi dès la première scène : on rit beaucoup. Le rythme est soutenu, punché. Les parents qui se plaignent de leurs trois enfants revenus vivre à la maison comme des « parasites », le langage un peu cru utilisé (allô voir Jacques L’Heureux - Passe-Montagne pour les gens de ma génération - dire des vulgarités!), les bitcheries lancées entre frère et soeur, tout cela fonctionne très bien.
 
Crédit : PL2 Studio

Mais la pièce pose aussi des questions pertinentes : la surdité, est-ce un handicap ou pas? Se définit-on par cette surdité? Une personne sourde doit-elle se retrouver avec d'autres sourds pour bien fonctionner, pour se sentir « normale »? Communique-t-on uniquement par le langage parlé? 

La rencontre de Billy et Sylvia sert d'élément déclencheur qui vient alimenter ces réflexions sur le langage, sur l'inclusion, sur l'impression que peuvent parfois avoir les gens vivant avec un handicap d'être des citoyens de deuxième ordre.

Ça donne lieu à de très beaux moments entre les comédiens, des moments touchants dont certains m'ont émue jusqu'aux larmes. Par exemple, mes parents m'avaient déjà parlé de la difficulté de faire comprendre à ceux qui entendent bien qu'ils n'ont pas besoin de crier pour se faire comprendre, mais qu'un contact visuel peut être franchement plus utile. Sylvia, qui perd peu à peu l'ouïe, fait une tirade en ce sens qui m'a finalement fait réaliser les difficultés auxquelles pouvaient se heurter mes parents au quotidien.

Bref, une pièce drôle et touchante, portée par une écriture efficace et des comédiens talentueux. Il vous reste 3 jours pour la voir, courez-y! 

Tribus
Théâtre La Licorne
Jusqu'au 19 septembre 2015
Billets