+ Toutes les playlists

Restaurant Rambla: végétariens s'abstenir

Crédit photo : Christine Plante
Restaurant Rambla: végétariens s'abstenir
Je n’ai aucun problème à visiter l’Espagne aussi souvent qu’il le faut.
 
J’y ai habité quelques mois à la fin de mon baccalauréat et j’en suis revenue transformée. Séduite. Amoureuse de ce pays qui sait vivre, avec ses savoureux tapas, son vino tinto, les siestas d’après-midi et les fiestas qui durent toute la nuit.
 
Nostalgie oblige, j’étais toute excitée de visiter le nouveau restaurant Rambla, ouvert il y a un peu plus de deux mois sous les couilles boules roses de la rue Ste-Catherine.
 
La Rambla, c’est une grande allée piétonne qui traverse l’un des quartiers les plus animés de Barcelone. Un peu comme notre place Jacques Cartier, elle regorge d’amuseurs de rue, de caricaturistes, de stands à bijoux, de touristes excités, mais surtout, elle est truffée de petits restos fourmillants bons vivants.
 
On arrive donc à la Rabla de Montréal, et c’est tout le contraire : le resto est VIDE. Vide de chez vide. C'est pourtant un jeudi soir, il n’est même pas 21h: on est à des lieues de l’énergie survoltée de la capitale catalane. Le serveur me dit que c’était plein au premier service, que la clientèle passe souvent ici avant d’aller voir un spectacle au National... C’est peut-être une adresse à visiter à l’heure de l’apéro? Ce qui nous éloigne encore un peu plus de l’Espagne authentique, qui a plutôt l’habitude de se remplir la panse vers les 22h...


Bref, ça commence triste.

Sans ambiance à l’intérieur, on se rabat sur les places qui donnent directement sur la rue, les grandes portes vitrées étant ouvertes sur la Ste-Cath’. On pourra faire un peu de lèche-passants – toujours hauts en couleurs dans ce coin du Village.
 
Dans l’assiette, je vous rassure, c’est beaucoup plus heureux.

Croquetas​trois viandes, béchamel, sauce P​iquillos, 6$ 
 
Crevettes a​l ajillo​, cayenne, persil, 7$
Parmi les six ou sept raciones que nous avons goûté, j'ai découvert de petites merveilles. Trois d’entre elles méritent largement le détour à la Rambla (surtout celle de Montréal!), et si vous n’avez pas l’appétit d’un ogre, elles pourront à tout le moins débuter un fabuleux repas.
 
Le jambon ibérique tranché à la minute.




C’est un INCONTOURNABLE de l’endroit. Pour la petite leçon culinaire, un jambon « ibérique » est un jambon vieilli et séché, un peu comme le Serrano, le jambon de Parme ou le prosciutto, mais propre à l’Espagne et élaboré à partir de porc noir. Il faut compter plus de trois ans de vieillissement pour que la cuisse soit prête à la consommation, ce qui lui donne un goût inimitable, très salé mais pas trop, juste assez, et la texture suave de tranches de beurre. Ça fond dans la bouche et ça disparaît de l’assiette en quelques secondes comme… du beurre au soleil.
 

Les moules au chorizo
 


Délicats et parfaitement cuits, les petits coquillages pataugeaient dans un délicieux bouillon tomaté, avec plein d’ail, des herbes et des petits dés de chorizo, ce qui donnait à l’ensemble une twist un peu plus festive que l’ordinaire Marinara.
 

Le leche frita



Littéralement « lait frit », c’est une préparation qu’on épaissit avec de la fécule pour en faire un genre de flan, qu’on enrobe ensuite d’une généreuse croûte de pistaches avant de frire le tout, de surmonter d'une quenelle de glace à la vanille et de finir avec un filet de dulce de leche. Une déclinaison sur le lait en trois façons. Wow.

Le dessert était accompagné d’un shooter de Tarongino Sanguina, un vin fortifié élaboré à partir d’oranges sanguines. Original et parfait pour terminer l’heureux repas en beauté.

J’en profite pour souligner l’originalité de la carte des vins – toutes des importations privées, des cocktails et même d’une bière espagnole faite à partir d’eau de mer. Une belle sélection de produits de là-bas, et dans la majorité des cas, exclusives à l’endroit.
 
Salud !

Restaurant Rambla
1272 Ste-Catherine Est
438-385-1444

Ouvert 7 soirs: 17h - 1h

 
Photos Christine Plante