+ Toutes les playlists

Montréal Plaza: une néo-brasserie signée Charles-Antoine Crête ouvre ses portes dans Rosemont

Crédit photo : Mickaël A. Bandassak
Montréal Plaza: une néo-brasserie signée Charles-Antoine Crête ouvre ses portes dans Rosemont
Charles-Antoine Crête, qui a officié plus de 15 ans comme chef de cuisine au Toqué!, a quitté en 2014 son mentor et ami Normand Laprise pour se lancer de ses propres ailes, redevenir un électron libre qui fait les choses à sa manière. Après avoir fait un tour sur le petit écran avec l’audacieuse série À table avec l’ennemi, dans laquelle il s’affairait avec Frédérick Lavoie à réunir autour d’une même table des ennemis dans une zone de conflit majeure, et après avoir élaboré le menu du Majestique, il vient de réaliser un nouveau rêve. Son plus grand, sans doute. Son plus intime aussi. Celui d’ouvrir son propre restaurant, avec tout ce que cela prend de cœur, de tripes et de muscles. Et d’ivresse aussi, pour mieux repenser le monde et y trouver sa place. Le Montréal Plaza ouvrira ainsi officiellement ses portes ce samedi dans le quartier populaire Rosemont.

Crédit photo Sophie Ginoux

Crédit photo Sophie Ginoux

Ce restaurant, qui s’affiche comme une sorte de néo-brasserie, est un lieu qui ressemble beaucoup à son propriétaire, qui a toutefois été épaulé dans cette aventure par deux complices de longue date, Cheryl Johnson et Sébastien Blanchette, en plus d’être secondé au design par Zébulon Perron. La salle, assez grande, est conçue comme une série d’espaces séparés par de simples colonnes, ce qui permet d’avoir à la fois un sentiment d’unité et d’intimité. Côté couleur, le blanc (qui a nécessité, semble-t-il, quatre couches de peinture au pinceau, car Charles-Antoine tenait à ce que tout soit fait dans le détail) domine, illuminé par une lumière enveloppante provenant de caissons suspendus au plafond. Partout, des objets datant de l’enfance du chef. Ici, une horloge grand-père, une table et une desserte réalisées par son père ébéniste. Là, une serre d’orchidées (dont Charles-Antoine avoue ne rien connaître) car sa mère est passionnée de fleurs. Ou encore cette maison de poupée adorablement suspendue et qui tourne sur elle-même pour peut-être montrer que l’enfance, avec tout ce qu’elle comporte de naïveté, de douce folie et d’apprentissages, se retrouvera aussi ici.

D’ailleurs, Charles-Antoine avoue que c’est ce même univers qui l’a amené là ou il se tient maintenant. « Je me souviens que ma grand-mère gardait jusqu’aux petites cordes qui entouraient les rôtis quand j’étais petit. En fait, mes parents m’ont élevé comme un pauvre. On gardait tout, on recyclait tout. Et je me suis rendu compte de ce que ça m’avait apporté bien plus tard, lorsque j’ai pris conscience que moi aussi, dans mon métier, je voulais tout garder et tout utiliser. Une bonne part de ma créativité vient de ces racines-là. » Quant au Toqué! et à sa grande amitié avec son mentor Normand Laprise, Charles-Antoine confie : « J’ai l’impression d’avoir construit mon premier patio et de le montrer à mon père. C’est comme si c’était une continuité normale. »

De droite à gauche, Charles-Antoine Crête, Normand Laprise et Cheryl Johnson
Crédit photo Mickaël A. Bandassak

 
Une vision que partage Normand Laprise, qui a voulu marquer la précouverture du restaurant Montréal Plaza en mettant sur pied une soirée gastronomique qui réunirait beaucoup d’anciens du Toqué! derrière les fourneaux et un menu qui viendrait rendre hommage aux créations des uns et des autres, du plateau de fruits de mer conçu par Charles-Antoine, au méli-mélo de légumes travaillé en 1990 par un certain Martin Picard, en passant par une soupe froide de morue pensée par la femme de Normand. Voici quelques clichés de cette soirée haute en saveurs, en souvenirs et en joyeuse camaraderie.
 
Crédit photo Sophie Ginoux
Crédit photo Mickaël A. Bandassak
Crédit photo Sophie Ginoux
Crédit photo Sophie Ginoux

Toutefois, ce sera une autre carte qui attendra les visiteurs dès samedi, avec des créations amusantes, parfois surprenantes et volontairement accessibles (entre 12 et 27$). Comme du sashimi de bœuf et du pop corn, du cœur de cerf avec des couteaux, des bourgots au miso, ou encore du tofu aux crevettes. Tous les jours, des huîtres, du homard, un poisson et un cocktail différents seront proposés. Et lorsqu'on connaît l'immense talent de Charles-Antoine Crête, on ne doute pas que l'on tombera amoureux de ce nouveau restaurant vraiment lumineux et prometteur. À essayer sans tarder!
 
Montréal Plaza
6230, Saint-Hubert, Montréal
514 903-6230