+ Toutes les playlists

Le Cellier du Roi: une escapade à Bromont pour découvrir le nouveau menu signature de Jérôme Ferrer

Crédit photo : Laurence McCaughan
Le Cellier du Roi: une escapade à Bromont pour découvrir le nouveau menu signature de Jérôme Ferrer

La réputation de Jérôme Ferrer n'est plus à faire: le chef d'origine française est rapidement devenu l'une des icones dans le monde de la gastronomie montréalaise, et même canadienne. On le connait surtout grâce à son établissement situé sur la rue De La Montagne, Europea, qui fait partie du prestigieux groupe Relais & Châteaux, ainsi que des Grandes tables du Monde. L'une des meilleures expériences culinaires à Montréal, et voire dans le monde.

Il y a de cela presque cinq mois, Ferrer s'est emparé de la cuisine du Cellier du Roi, restaurant du Golf Royal Bromont. Les pros: l'emplacement est magnifique, ça permet de faire une petite escapade hors de la ville, et l'on retrouve plusieurs particularités d'Europea, à une fraction du prix.
 
Photo: Laurence McCaughan

On a décidé d'aller essayer l'endroit un samedi soir. On nous donne une table avec vue sur la montagne et le terrain de golf. Ça commence bien. On a le choix entre l'option à la carte, ou le menu signature de Jérôme Ferrer, composé de cinq services. Comparativement au menu découverte de chez Europea, qui s'élève à environ 90$ par personne, le menu signature du Cellier du Roi ne se détaille qu'à 49,95$. Un très bon deal. On se lance donc avec cette option, et tant qu'à se gâter, on y va également avec l'accord mets & vin, aussi à 49,95$.

Pour débuter le tout: les amuses-bouches. On nous amène des lolipops de fromage de chèvre aux fines herbes, bouchée de truffe, ainsi qu'une bouchée de pruneau fumée au bacon, servie dans un véritable livre, qui boucane littéralement lorsqu'on l'ouvre. Très cool. L'une des choses que j'ai le plus appréciée dans ma soirée, c'est justement ce souci du détail, qui transforme le repas en expérience.
 
Photos: Laurence McCaughan

On enchaîne avec le fameux cappuccino au homard et purée truffes. Pour ceux et celles qui se le demandent: non, il n'y a pas de café dans cette entrée. J'ai vraiment aimé le concept du mets, ainsi que sa texture et le mélange d'arômes. Cependant, on a trouvé que c'était un peu trop salé.

On poursuit avec le médaillon de foie gras torchon maison, crousti-fondant langoustine, accompagné de pain brioché et caramel aux agrumes. Excellent.

Photo: Laurence McCaughan

Ensuite, le plat de résistance: les pétoncles XXL caramélisés sur roche, cuits avec sauce hoisin, le tout étalé sur un risotto de vin blanc forestier. Ok, ici, en plus d'être totalement délicieux, le plat est présenté de manière trop originale: le serveur amène les pétoncles à la table et termine la cuisson sur roche devant vous. On y ajoute la sauce directement dans l'assiette. Cuisson parfaite, et risotto crémeux à souhait. Un must!
 
Photo: Laurence McCaughan

On termine avec le dessert: mi-cuit au chocolat accompagné d'un sorbet à la framboise. Je dois dire que j'aurais pris une deuxième part de sorbet, qui était rafraîchissant en fin de repas, comparativement au mi-cuit qui était légèrement trop sucré. En bonus, on nous présente également un chariot de confiseries, sur lequel on peut choisir une panoplie de sucreries pour conclure le repas. On retourne un peu en enfance!

Ce que je retiens du restaurant Le Cellier du Roi, c'est qu'il s'agit d'un endroit parfait pour passer une soirée spéciale. Le service est impeccable, la nourriture est originale et apprêtée avec excellence, et l'ambiance est chaleureuse. Une option extrêmement intéressante pour apprécier la cuisine de Jérôme Ferrer.