+ Toutes les playlists

5 raisons d’aller faire un tour à Under Pressure 2015

Crédit photo : Sylvain Granier pour Nightlife.ca
5 raisons d’aller faire un tour à Under Pressure 2015
«Writing my name, in graffiti on the wall…» J’ai ces mots qui tournent en boucle dans ma tête quand je pense au festival international de graffiti Under Pressure. Depuis maintenant 20 ans, le bébé de SEAZ et FLOW envahit Ste-Catherine pour contribuer à la propagation du virus hip-hop. Le vocable «real» est utilisé à tellement de sauces en cette époque où Wheelchair Jimmy se chicane avec Nicki Minaj, qu’il ne veut plus vraiment dire grand chose. Toutefois, je pense qu’on peut affirmer sans ambages qu’Under Pressure est toujours resté «real». Du graff, du street dance, des bons deejays, des writers, du skate, tous les éléments qui, une fois combinés, nous donnent un concentré d’art urbain extrêmement virulent. Voici donc cinq raisons qui font que tu devrais aller communier dans les rues du Under Pressure.
 
1. C’est le 20e anniversaire du festival, duh!
Crédit photo: Sylvain Granier pour Nightlife.ca
Fondé en 1996, Under Pressure est aujourd’hui le plus ancien festival de culture urbaine actif en Amérique du Nord. Je pense que les Montréalais doivent être fiers de ce fleuron de la culture underground. Cette longévité surprenante — surtout si l’on se ramène à l’époque où le festival est créé, une ère beaucoup moins favorable à ce genre de manifestation — est le fruit du travail acharné des organisateurs et des bénévoles impliqués dans la présentation de l’événement. Quelle meilleure façon de les remercier de leur labeur que d’aller voir ce qu’ils nous ont concocté cette année.
 
2. Le lineup légendaire du spectacle de clôture
Crédit photo: passionatedj.com
Le show de clôture, aux Foufounes Électriques, est un véritable who’s who de légendes du hip-hop. Kool Herc?Juste le père fondateur de tout le truc. Q-Bert? Probablement le meilleur turntablist de l’histoire. Lord Finesse? Beatmaker émérite de l’undergound new-yorkais des années 90. Bobbito Garcia? Une des personnalités radio les plus influentes de l’histoire du rap. Le plus cool dans tout ça? C’est gratuit. GRATOS!
 
3. Beaux Dégâts en version X-Large
Crédit photo: Sylvain Granier pour Nightlife.ca 
Tu es peut-être déjà familière avec le concept de Beaux Dégâts: amalgame de beaux-arts et d’art de rue, où des artistes s’affrontent dans l’esprit du street art, sans pouvoir utiliser de spray paint. Pour le 20e anniversaire d’Under Pressure, la soirée est boostée aux stéroïdes. Ce sont douze équipes d’artistes qui s’affronteront, créant chacune une œuvre distincte, pour qu’ensuite le public détermine un vainqueur. Le vote s’effectue à l’aide de cannettes de bière vides, afin de bien montrer qu’on ne se prend pas trop au sérieux.
 
4. Le collectif Art by Friends débarque en ville
Crédit photo: Page Facebook Brokovich Illustration
Originaire d’Annecy, en France, le collectif Art by Friends revient à Montréal pour célébrer Under Pressure. Décliné en trois expositions différentes, le collectif présente notamment Odyssée Tour, un group show regroupant plusieurs artistes utilisant des planches de skate comme canevas. Le travail de Brokovich et de Frank Mekideche, artistes affiliés à Art by Friends, sera aussi mis en valeur dans le cadre du festival.
 
5. Conférences Off The Record
Finalement, pour les plus intellectuels parmi vous, Under Pressure propose la conférence Off The Record, une discussion sur le thème «Exploration du vinyle». Des échanges fascinants sur ce support de diffusion dont on annonce la mort depuis belle lurette et qui est toujours bien vivant. La soirée débute avec un cocktail et une session de scratch improvisée, suivie d’un showcase de la DJ Killa Jewel, puis de la conférence proprement dite avec Jazz Amnesty Sound System. On termine la soirée avec Lexis sur les «ones and twos».
 
Festival Under Pressure
Du 5 au 9 août 2015