+ Toutes les playlists

Tinashe : quand le succès populaire rencontre l'engouement critique

Crédit photo : Courtoisie Sony Music Entertainment Inc.
Tinashe : quand le succès populaire rencontre l'engouement critique
Forte d’un premier album acclamé par la critique, qui s’est retrouvé sur la plupart des listes de fin d’année (de Spin à Billboard en passant par Pitchfork et NIGHTLIFE.CA), Tinashe a le vent dans les voiles. La chanteuse californienne, qui accompagne Nicki Minaj dans sa tournée mondiale depuis quelques mois, était de passage au Centre Bell, mercredi.

Peu d’artistes R&B/pop peuvent se vanter de jumeler avec autant d’aisance un succès populaire et un engouement critique comme Tinashe. «C’est très valorisant pour une artiste de recevoir des accolades de la sorte», admet la chanteuse, quelques heures avant d’entrer sur scène. «Il y a beaucoup de moi dans cet album-là, alors je suis très heureuse. Voir mes efforts récompensés par la critique est aussi important que les ventes, sinon plus.»

Crédit : Courtoisie Sony Music Entertainment Inc.

Avec son R&B vaporeux aux arrangements minimalistes, qui a été élaboré avec l’aide de talentueux producteurs comme DJ Dahi, Boi-1-da, DJ Mustard et Cashmere Cat,  Aquarius laisse entrevoir la vulnérabilité de Tinashe, tout en évitant les tons mielleux et les dérives larmoyantes. «C’est un aperçu de ma vie jusqu’à maintenant», explique la chanteuse de 22 ans originaire du Kentucky. «Je voulais vraiment me servir de cet album pour me présenter au public, tout en proposant une trame musicale très actuelle.»
 


Depuis la sortie de l’album, en octobre dernier, les offres se sont multipliées pour Tinashe, qui a vu son public se décupler, notamment grâce à des collaborations avec Schoolboy Q et A$AP Rocky. C’est probablement ce qui l’a menée jusqu'à la tournée mondiale avec Nicki Minaj. «Depuis le début, le public répond très bien. Ça dépasse toutes mes attentes», indique-t-elle. «Je travaille depuis tellement longtemps sur mes projets. C’est bien de voir que ça aboutit quelque part.»

Une adolescence manquée?

Plongée dans l’industrie du spectacle depuis son enfance, en tant qu’actrice et mannequin dès l’âge de trois ans, Tinashe n’a pas vraiment eu d’adolescence, préférant mettre ses énergies au service de la danse et de la musique.

«Il y a certains moments de l’adolescence qui m’ont manqué pendant très longtemps», confie-t-elle. «J’ai débuté une carrière professionnelle dans la musique à un très jeune âge, ce qui fait que je n’ai jamais terminé mon high school. Je n’ai donc jamais connu le bal de graduation! Quand je regarde ça maintenant, je me rends compte que je n’ai absolument rien manqué. À la place, je faisais le métier de mes rêves.»

Crédit : Courtoisie Sony Music Entertainment Inc.

Après sa tournée, qui devrait terminer à la fin du mois d’août, Tinashe compte retourner en studio pour terminer son deuxième album. «Je suis très excitée d’y retourner», dit-elle. «L’album suivra les traces du précédent, soit un mélange de R&B avec des influences pop, hip-hop, dance et alternative. J’ai décidé de travailler sensiblement avec les mêmes personnes. Nous avons une bonne chimie, et c’est toujours très agréable.»