+ Toutes les playlists

​Les 5 partys à ne pas manquer durant Osheaga

La grande messe du parc Jean-Drapeau s’en vient, et les détenteurs de passes/billets ont tous très hâte. Toutefois, pour les retardataires et les gens aux moyens plus restreints, Osheaga ne s’annonce pas comme un week-end aussi rocambolesque. Heureusement, y’a moyen de vivre la frénésie du festival en courant les pré/after-partys officiels et officieux. En voici 5 pas piqués des vers.

La star du queer hip-hop dans toute sa splendeur
Figure importante du queer hip-hop, le rappeur transgenre américain Mykki Blanco donne toujours des spectacles colorés et pour le moins fougueux. Sa présence en sol canadien est, en soi, un évènement puisqu’il ne nous rend pas visite très souvent. Avec la présence des producteurs locaux Shaydakiss, Jay’dore et River Lance, la soirée au Newspeak risque d’être complètement folle et promet, à juste titre, de donner le ton aux célébrités de la fin de semaine. Plus d'infos.


Soirée indie rock/électro dans le Mile End
Pour la modique somme de 5$ (ou totalement gratuit en mentionnant le code OSHEAGA15 à la porte), cette soirée du jeudi 30 juillet au Théâtre Fairmount sera probablement le meilleur amuse-gueule en prévision d’Osheaga. Le groupe indie rock montréalais Seoul, qui vient tout juste de faire paraître un premier album sous la prestigieuse étiquette canadienne Last Gang Records, sera accompagné par le méconnu mais talentueux producteur électro expérimental montréalais Un Blonde et le groupe électro-pop canadien Diana. Plus d'infos.


LE gros after-party officiel qui s’annonce très mémorable
Deux producteurs électro de renom uniront leurs forces vendredi le 31 juillet prochain dans le cadre d’un after-party organisé par Osheaga à la SAT. D’un côté, on retrouve Brodinski, qui multiplie les collaborations ces temps-ci avec des rappeurs renommés comme Young Scooter, Theophilus London et Kanye West. De l’autre, on a Cashmere Cat, le producteur norvégien le plus en vogue actuellement. En bonus : le New-Yorkais The Range en guise d’apéritif. Croyez-nous, ce sera un 24$ très bien investi. Plus d'infos.
 

L’alternative électro toute aussi prometteuse du vendredi soir
Pas assez de budget pour le triplé prestigieux de la SAT? Le nightlife montréalais ne vous laisse pas en reste et vous convie à une soirée d’électro enivrante au Newspeak le vendredi 31 juillet prochain. Pour l’occasion, le producteur étoile michiganais Sango se produira aux côtés de deux des espoirs hip-hop électro montréalais les plus en vue actuellement : Cri et Dead Horse Beats. Pour 5$, ça vaut la peine. Plus d'infos.


La projection du samedi pour relaxer avant le gros party
Nas sera d’Osheaga cette année deux fois plutôt qu’une. Après s’être donné en show sur la scène verte, il s’installera, virtuellement cette fois, au Centre PHI pour une projection de son documentaire acclamé Time is Illmatic. Sur place, le réalisatuer One9 et le scénariste Erik Parker viendront discuter de leur processus artistique avec le public. Pour clôturer la soirée, le groupe rap montréalais The Posterz viendra chauffer les planches. On nous promet quelques invités spéciaux. Est-ce que Nas viendra terminer sa soirée là-bas? Faudra y être pour le savoir. Plus d'infos.


Évidemment, plein d’autres partys auront lieu avant/durant Osheaga, notamment le Dômesicle de la SAT avec J.u.D. et NoKliché le jeudi 30 juillet, l’after décapant avec Young Fathers et Shash’U au Centre PHI le vendredi 31, ainsi que la soirée On chie un gars dans l’amour (fou jeu de mots) avec les groupes rap loufoques Never Tête Enough et le Nouveau Rappeur au Bistro de Paris, également le 31.

Bref, on se repose (un peu) en fin de semaine pour avoir en masse d’énergie dès mercredi prochain.