+ Toutes les playlists

10 éditions glorieuses d’Osheaga sous l’œil de la Montréalaise Susan Moss

Crédit photo : Susan Moss
10 éditions glorieuses d’Osheaga sous l’œil de la Montréalaise Susan Moss
Quand Susan Moss a accepté son premier mandat osheaggien, cette illustre photographe rock ‘n’ roll pouvait aisément assurer l’étendue totale (voire: les deux scènes) du festival. Dix ans plus tard, la sympathique rouquine qu’on aperçoit déambuler dans les salles de spectacle de la métropole, caméras au cou, sera désormais accompagnée de quatre valeureux collègues pour couvrir le site tentaculaire de l’événement, version 2015. «Chacun a une scène qui lui est attitrée, tandis que je me promène d’une scène à l’autre, dans les backstages, aux abords des food trucks et autour des installations artistiques», m’explique cette vétérane de la scène locale, lorsqu’elle me donne rendez-vous au Else’s, son bar de prédilection, entre deux assignations pour le Festival de Jazz.
 
Au fil des ans, ses portraits exubérants et dégoulinants d’énergie brute ont été publiés dans les Rolling Stone, Billboard et NME de ce monde. Pour souligner le dixième anniversaire d’Osheaga, Susan expose jusqu’au 18 juillet à la galerie Yves Laroche une vaste sélection de ses images les plus évocatrices. Celle qui m’avoue se méfier des «mélomanes» (apparemment nombreux) qui trimballent des selfie sticks aux concerts revient ici sur quelques-uns de ses clichés préférés de la dernière décennie. 

1. M.I.A. (2007)
Susan Moss
«La première fois que je l’ai prise en photo. Je suis arrivée avec un certain retard, donc je suis tout de suite montée sur scène avec elle. Fidèle à son habitude, Maya avait choisi un groupe sélect de spectateurs pour se déhancher avec elle devant le public.» 
 
2. Pavement (2010)
Susan Moss
«Quelqu’un a lancé une bière en direction de Stephen Malkmus, le chanteur et guitariste du groupe. Il est connu pour être d’humeur changeante, disons. Je suis une grande fan, mais je croyais vraiment qu’il allait quitter la scène sur-le-champ. Tout le contraire. Si je me souviens bien, il a adressé la foule avec un ‘‘ça goûte comme de la Labatt’’ et n’a même pas arrêté de jouer.»
 
3. Snoop Dogg (2010)
Susan Moss
«On aurait dit que tous les groupes présents au festival ce jour-là s’étaient donné rendez-vous dans la zone backstage, pour attendre patiemment l’arrivée de Snoop. Je n’avais jamais connu une telle atmosphère dans le backstage
 
4. The Flaming Lips (2011)
Susan Moss
«Je n’ai jamais vu un artiste plus accessible que Wayne Coyne. Il était backstage toute la journée, à rencontrer ses fans et à se faire prendre en photo. Il entretient un rapport très spécial avec son public; on le constate d’emblée.»
 
5. Florence and the Machine (2012)
Susan Moss
«Ça, c’était une expérience religieuse… comme une visite à l’église. Je dis ça, et je suis juive. Florence a rapidement conquis la foule. C’est le genre de performance qui a pris tout le monde par surprise. Elle était en maîtrise totale de ses moyens, et c’était captivant. J’ai très hâte de la voir comme tête d’affiche cette année.»
 
6. Sigur Rós (2012)
Susan Moss
«Juste avant qu’ils montent sur scène, je les ai aperçus en train de s’enlacer. C’était vraiment un beau moment. La vérité, c’est que tant de groupes se détestent. La vie en tournée, ce n’est pas évident. Des mariages se désagrègent et des amitiés se dissipent, alors qu’ici, on voit une vraie famille.»
 
7. Macklemore avec Tegan and Sara (2013)
Susan Moss
«Un moment épique. Il a invité les deux sœurs à se joindre à lui sur scène pour la chanson Same Love. J’ai pleuré comme une madeleine dans le photo pit! Je m’attendais à une surprise pour cette chanson, mais on ne m’avait pas informée qu’il s’agirait d'elles. Regarde comme elles étaient heureuses!»
 
8. New Order (2013)
Susan Moss
«C’était mon groupe préféré quand j’avais 16 ans…en 1984. Il va sans dire que j’étais plus qu’emballée par ce booking d’Osheaga, et ils ne m’ont aucunement déçue.»
 
9. Nick Cave (2014)
Susan Moss
«J’étais au courant que Nick aime se fondre dans la foule pendant ses performances, mais j’ai quand même eu un choc en vivant cette prestation. C’était vraiment intense! Remarquable, mais aussi légèrement inquiétant!»
 
10. Lorde (2014)
Susan Moss
«De la voir aller à 16 ans, sur la scène principale, toute seule, c’était franchement impressionnant. J’ai pris cette photo de côté, alors que je m’éloignais de la scène. Je n’en reviens toujours pas, de cette présence sur scène. Éblouissant.»
 
10 ans d’Osheaga – une rétrospective en photos
Jusqu’au 18 juillet 2015 | Galerie d’art Yves Laroche | 6355 boul St-Laurent