+ Toutes les playlists

Trois nouveaux permis de bars à Verdun? On le saura le 7 juillet!

Crédit photo : Tripes et Caviar. Sarah Mongeau Birkett / NIGHTLIFE.CA
Trois nouveaux permis de bars à Verdun? On le saura le 7 juillet!
Les trois établissements qui ont fait une demande de permis de bar auront leur réponse finale dans quelques jours.

Les restos Tripes et Caviar, sur Wellington, et Les Enfants Terribles, à l’île des Sœurs (qui fait officiellement partie de l’arrondissement Verdun), auront leur réponse le 7 juillet prochain, au terme d’un vote du conseil, selon ce que rapporte le Messager de Verdun.

Alors que le premier désire se munir d’un permis afin de mettre de l’avant ses cocktails et ses 5 à 7 aux «concepts vraiment originaux», le deuxième désire avoir un permis qui permettrait à ses clients de prendre un verre sans manger sur sa terrasse extérieure.

Le troisième établissement à faire la demande de permis est le bar Palco, qui veut ouvrir ses portes sur la rue Wellington. C’est d’ailleurs sur cette rue que se trouvent les deux seuls commerces (Benelux et Balconville) à avoir obtenu le droit de servir des boissons alcoolisées, il y a quelques mois. Une loi interdisait l’implantation de bars depuis 1875 – de là la commune appellation du «Verdun sec».

Évidemment, les trois établissements doivent faire face à plusieurs contraintes, afin d’être en mesure d’obtenir le permis tant escompté. Ils devront ainsi «respecter un niveau sonore adéquat» et ne pourront installer d’appareils de loterie vidéo. «La superficie de plancher destinée au service et à la consommation d’alcool ne doit pas excéder 200 m²», ajoute le Messager.

Si les permis sont accordés, les Verdunois auront donc des options de plus en plus intéressantes pour sortir fêter dans leur propre quartier. Avec l’effervescence qui émane du dynamisme commercial et culturel de la Promenade Wellington depuis quelques années, cette nouvelle a de quoi réjouir l’ensemble des Montréalais.

Il est grand temps que les réglementations archaïques soient reléguées aux oubliettes.