+ Toutes les playlists

MUTEK en 5 musts

Crédit photo : Arnaud Deprez
MUTEK en 5 musts
Avec 80 performances mettant en vedette une centaine d’artistes, la 16e édition du festival de musique électronique montréalais MUTEK plaira autant aux danseurs infatigables et aux geeks assumés qu’aux curieux au budget restreint. Tour d’horizon de cinq rendez-vous à ne pas manquer, du 27 au 31 mai prochains.


Nocturne (chaque soir, du 27 au 31 mai, au Musée d’art contemporain)
N’importe quel féru indéfectible de MUTEK accepterait de dormir au MAC pendant cinq nuits si le musée se transformait en hôtel à trois heures du matin. En gros, les cinq soirées Nocturne sont tellement toujours réussies qu’on peut s’y rendre aveuglément, sans regarder la programmation.

Tout de même, les organisateurs ont mis le paquet cette année. Après un lancement festif le 27 avec le producteur britannique James Holden et  la sensation locale Boundary (aka Poirier), préparez-vous pour un spectacle musical et visuel renversant le 28 avec la productrice techno russe Dasha Rush et Reflections, le projet déjanté de l’artiste multidisciplinaire originaire de Paris Takami Nakamoto et du batteur Sébastien Benoits, en première mondiale.

Ça va danser pis pas à peu près le lendemain avec les basses technos islandaises de Kiasmos et les rythmes fougueux de l’Américain John Tejada. Dans un autre genre, le Nocturne du 30 mai plaira aux portefeuilles légers qui pourront notamment voir à l’œuvre le producteur autodidacte new-yorkais et maitre des textures frénétiques Gunnar Haslam pour à peine 20$. Les plus endurants d’entre tous seront  finalement de la partie pour la soirée de clôture du dimanche avec les saveurs funky de Session Victim et Cobblestone Jazz.
Crédit photo: Philippe Sawicki
Faith in techno (29 mai au Métropolis)
Des gros canons de la musique techno se donnent rendez-vous à MUTEK cette année. L’intensité sera particulièrement au rendez-vous lors de Faith in techno, soirée spéciale qui mettra entre autres en vedette la sensation pop industriel britannique Andy Stott, le duo synth noise montréalais Stärker et l’artiste néerlandaise Steffi, habituellement en résidence au Panorama Bar de Berlin, qui en sera à son premier live set en Amérique du Nord. La soirée promet de ne pas être trop reposante.
Crédit photo: MUTEK
Dynamic dualities (30 mai au Métropolis)
Reconnu pour sa programmation éclectique qui met de l’avant des artistes de tous horizons, MUTEK se dépasse cette année avec une soirée complètement époustouflante qui mélange techno, dub et bass music. L'artiste canadien Seekersinternational ouvre le bal avec un set aux influences reggae-dub. Ensuite, le producteur vétéran britannique Adrian Sherwood rencontre Pinch, le fameux producteur de dub(step) futuriste, puis Andy Stott et Miles Whittaker (de Demdike Stare), sous leur pseudo Millie & Andrea, présentent leur chaos techno-jungle unique. Plus tard, Tobias Freund et Uwe Schmidt, sous le nom de ATOM™ & TOBIAS, viendront faire résonne leur techno-acid légendaire, alors que DBX, pseudo du baron de la techno Daniel Bell, prépare un set live en compagnie du producteur John Tejada, qui passe derrière la batterie pour recréer rythmes et séquences en direct. Et, pour clore la soirée, le pilier du label Perlon : l'audacieux producteur japonais Fumiya Tanaka!
Crédit photo: MUTEK
Expérience (du 28 au 31 mai au Parterre du Quartier des spectacles)
Porté par le succès de son expérience sur l’Esplanade de la Place des Arts de l’an dernier, MUTEK s’offre cette fois le grand terrain gazonné qui borde la Maison symphonique. Ainsi, vous pourrez profiter gratuitement de plusieurs après-midi de musique électronique avec, en bonus, restauration de rue, bars et pelouse pour vous détendre. Venez notamment y voir le big band mexicain « d’électronique cuivrée » Nortec Collective, le projet qui mêle grime, garage et techno OJPB de l’artiste local Bowly , le génie de la bass music britannique Kode9, l’artiste londonien Adrian Sherwood et le producteur vancouvérois Mathew Jonson, un habitué du festival.
Crédit photo: David Terranova5
A/VISIONS (29 et 30 mai au Théâtre Maisonneuve)
Amateurs d’arts visuels, vous ne serez pas en reste cette année à MUTEK. Le 29 mai au soir, le programme A/VISIONS vous envoûtera avec la performance immersive de Maotic et Metametric, ainsi que les ambiances sonores minimales combinées aux designs de lumières et aux mouvements de danse transcendants de l’artiste multidisciplinaire japonais Hiroaki Umeda.

Le lendemain, l’explorateur sonore québécois Martin Messier optera pour une performance de 30 minutes, durant lesquelles les ondes électriques et les projections de mouvements « créent des apparitions fantomatiques de magie modulée ». Puis, l’ancien leader du groupe rock expérimental Batttles, Tyondai Braxton, présentera HIVE, une œuvre multimédia entre installation sonore et spectacle live, « mettant de l’avant trois percussionnistes et deux manipulateurs de synthés modulaires trônant au sommet de capsules ovales ». Bref, ça se voit plus que ça s’explique!
Crédit photo: MUTEK
Pour un avant-goût de l’univers MUTEK, découvrez les podcasts de l’un de ses programmateurs, Vincent Lemieux : https://www.mixcloud.com/mutekfestival/
Programmation complète : http://www.mutek.org/fr/montreal/2015/schedule