+ Toutes les playlists

Un réseau Wi-Fi gratuit dans plusieurs endroits clés de Montréal dès l’an prochain

Crédit photo : Fabienne Legault
Un réseau Wi-Fi gratuit dans plusieurs endroits clés de Montréal dès l’an prochain
C’est confirmé : Montréal se dotera d’un réseau Wi-Fi gratuit dans la totalité de ses bâtiments publics d’ici 2017. Le Quartier des spectacles et le Palais des congrès en bénéficieront dès l’an prochain.

Présenté hier par les fonctionnaires de la ville, le tant attendu plan d’action de la ville intelligente prévoit que le réseau Wi-Fi  couvrira, d’ici 2017, l’ensemble des édifices publics, «soient les édifices administratifs, les bibliothèques, les maisons de la culture, Espace pour la vie et les installations sportives intérieures», selon Métro

Ensuite, d’ici un à trois ans,  «le Vieux-Montréal, le centre-ville, le Mile-End et certaines artères commerciales comme les rues Sainte-Catherine, Saint-Laurent, Saint-Denis et l’avenue du Mont-Royal» emboîteront le pas.

En mars dernier, c’est plutôt l’implantation de bornes Wi-Fi qui avait été annoncée. Des bornes étaient supposées être installées, en priorité, entre la rue de la Commune, le Mont-Royal, la rue Saint-Hubert et le parcours de la Promenade urbaine fleuve-montagne de 3,7 km d'ici 2017. Force est de constater que le plan s'est amélioré...

D'autres initiatives pertinentes

D’autres projets ont été annoncés hier, notamment la mise sur pied d’ici quelques mois d’Info-remorquage, un outil mobile qui devrait permettre aux gens de retrouver plus vite leur voiture lorsqu’elle est remorquée.

Projet-pilote cette année, l’application Info-neige, qui permet de suivre les réalisations de déneigement dans les différentes rues d’un secteur, entrera dans sa deuxième phase et permettra des mises à jour automatiques grâce à «un dispositif qui géolocalisera les camions de déneigement», toujours selon Métro. Info-collecte fonctionnera de la même façon avec les camions de collecte d’ordures.

Également, le service du 311 sera amélioré avec un volet mobile plus développé. On a aussi appris que la Société de transport de Montréal (STM) planchait «actuellement sur un projet qui permettra de géolocaliser les autobus en temps réel», selon ce que rapporte La Presse.

Ainsi, on constate que Montréal a toujours besoin d’un évènement d’envergure pour accélérer son entrée dans la modernité. Ça a été le cas il y a 50 ans avec l’Expo 67, et ça semble être le cas cette fois avec le 375e anniversaire de sa fondation.