+ Toutes les playlists

Maison Sociale: un nouveau concept rafraichissant dans le Mile-End

Crédit photo : Philip Tabah
Maison Sociale: un nouveau concept rafraichissant dans le Mile-End
Le quartier du Mile-End est bien connu pour ses concepts « artistico-communautairo-gourmands ». Et la nouvelle Maison Sociale qui a ouvert depuis trois semaines en son sein n’y coupe pas. Néanmoins, le dynamique David Schmidt (Maïs, Datcha, Kabinet et Le mal nécessaire) a eu l’excellente idée de s’entourer d’autant d’associés qu’un gros groupe de rock (on en dénombre neuf!) pour lancer un projet un peu foufou, mais follement sympathique qui devrait attirer bien plus que les hipsters du quartier. « Tous les associés viennent en fait d’horizons différents, tant géographiques que professionnels, ce qui a permis de doter l’endroit de plein d’idées pouvant toucher un large public », explique Philip Tabah, le grand manitou du site The Main MTL (www.themainmtl.com) et heureux partenaire responsable de tout le volet graphique et communicationnel de Maison Sociale.


L’aménagement vintage chaleureux est propice aux rencontres et aux couleurs et on le croirait directement issu des intérieurs des années 1970. « Notre inspiration, ça a été le film The Grand Budapest Hotel – CQFD: merveilleux, en passant. J’ai voulu retranscrire l’ambiance d’un lobby d’hôtel, dans lequel on peut faire plein de choses, boire un verre, prendre un café, travailler sur son ordinateur, manger, lire, fêter, rencontrer du monde. » Une fois que l’on sait cela, la ressemblance entre le hall du film et la salle de Maison Sociale est effectivement saisissante!
Une partie du lobby présenté dans le film The Grand Budapest Hotel...... et une partie de Maison Sociale.
Crédit photo Philip Tabah
Station de radio de Maison Sociale
Crédit photo Philip Tabah

Mais on peut trouver encore plus sur place, à commencer par le petit studio de radio qui anime en direct l’endroit et le site Web de la Maison. C’est donc successivement bercée par la voix d’une femme en train de lire un texte, d’un peu de musique sans réel registre et d’une conversation un brin bordélique, mais amusante de trois jeunes que j’ai consulté le menu de l’endroit. Une offre constituée en journée d’une carte de cafés et de thés, de quelques propositions de type déjeuner travaillé (on est loin du combo œufs-bacon-bines-papates), de grignotines et de desserts maison que viendront vite grossir, m’a-t-on dit, des plats du jour. J’ai pour ma part goûté au réussi gravlax de truite, servi généreusement dans un joli caquelon et constitué, en plus de tranches dudit gravlax, d’œufs brouillés à la crème aériens, de câpres pour la petite touche d’acidité et de deux bonnes tranches de pain venant de la boulangerie Guillaume. Une belle assiette, tant pour le matin que pour le midi, selon moi. J'ai aussi beaucoup apprécié la terrine de chocolat, fondante et crémeuse, bien balancée avec les petits morceaux de tuile/gâteau éponge séché caramélisé, ainsi qu'un beurre noisette crémé et bien salé.
Gravlax de truite
Crédit photo Sophie Ginoux

Terrine de chocolat
Crédit photo Sophie Ginoux

Pour ceux qui veulent plus ou autant manger que boire le soir, Maison Sociale offre sept ou huit choix qui vont de la joue de bœuf servie avec des pommes de terre dauphinoises et des choux de Bruxelles, aux croquettes de poulet, en passant par la pissaladière. Pour avoir choisi cette dernière option, je dois toutefois dire que ce n’est pas une vraie pissaladière, une tarte niçoise à l’oignon avec des anchois et des olives noires, qui m’a été servie, mais plutôt un fond de tarte sur lequel étaient parsemés des olives kalamata, des petits champignons et des lardons. La pâte est un brin sèche et dense, mais elle se marie bien avec le reste des ingrédients, aussi peut-être cette création, qui devrait changer de nom, gagnerait-elle en légèreté en utilisant une pâte feuilletée.
Pissaladière
Crédit photo Sophie Ginoux

Néanmoins, Maison Sociale n'est pas qu'un resto. C'est aussi un bar dans lequel il est possible de déguster jusqu’à 30 cocktails conçus par le mixologue Christophe Beaudoin Vallières (ex Barroco), une belle sélection de vins opérée par David Schmidt, ainsi que des bières.
Cocktail Dandy
Crédit photo Philip Tabah

Enfin, je ne saurai trop vous recommander de vous inscrire (c’est gratuit!) sur le site Web de Maison Sociale (http://lamaisonsociale.com) pour en devenir membre, car ces derniers vont disposer, dès que la programmation des activités sera au point, de tous les avantages d’un club social : invitation à des lancements et des entrevues de personnalités, dégustations et cours à petits prix. En attendant, écoutez la Greenroomradio en ligne, c’est déjà très éclaté et amusant!

Maison Sociale
5386, boulevard Saint-Laurent, Montréal H2T 1S5
(514) 439-3419
http://lamaisonsociale.com