+ Toutes les playlists

Les Jardins Gamelin, le nouvel aménagement prometteur de la place Émilie-Gamelin

Crédit photo : Courtoisie Quartier des spectacles de Montréal
Les Jardins Gamelin, le nouvel aménagement prometteur de la place Émilie-Gamelin
La place Émilie-Gamelin sera méconnaissable du 7 mai au 4 octobre prochain, alors que Les Jardins Gamelin y prendront place.

Visant «à favoriser une plus grande utilisation de cette place centrale par tous les Montréalais et à en faire un attrait touristique de la métropole», cette initiative du Paternariat du Quartier des spectacles comprend de multiples installations.

Parmi celles-ci, on note l’implantation de «conteneurs recyclés dans lesquels seront offerts des services de restauration et de bar», l’installation d’une «grande terrasse inspirée des Biergarten (brasseries allemandes en plein air) qui sera recouverte d’une canopée lumineuse» et la mise en place d’une «scène ainsi que des espaces dédiés à l’agriculture urbaine et à l’accueil d’un marché de produits locaux».

De plus, le nouvel espace tiendra en ses lieux des événements de petite et moyenne taille. «Une nouvelle vidéoprojection architecturale sur un édifice» et «une oeuvre magistrale illuminée (…) suspendue dans les airs» seront inaugurées dès l’ouverture.

En plus des festivals qui se tiennent déjà sur place depuis plusieurs années, comme Montréal complètement cirque et Fierté Montréal, d’autres évènements comme le OFFTA, le Festival international de littérature et le Festival Montréal Country prendront place aux Jardins Gamelin.

Transformation extrême

Reconnue à la fois comme point de départ des manifestations et lieu de distribution de nourriture pour les itinérants, la place Émilie-Gamelin, centrale dans la métropole, a rarement été utilisée à son plein potentiel. À première vue, on peut donc se réjouir d’une initiative de la sorte, même si elle implique, en soi, un embourgeoisement de son espace.

Conscient de la situation, le Partenariat du Quartier des spectacles, qui compte fermer une majeure partie du parc du 7 avril au 7 mai afin d’y installer toutes les composantes nécessaires, prévoit tout de même préserver l’accessibilité à la partie nord, là où se déroule la distribution de nourriture aux personnes en situation d’itinérance.

L’organisation semble donc prendre en compte les chamboulements qu’elle amène dans le microcosme du parc Émilie-Gamelin. Si cette prise de conscience se poursuit et que le projet des Jardins attire un nombre considérable de Montréalais, on ne pourra qu’applaudir la transformation. 

Crédit : Courtoisie Quartier des spectacles de Montréal