+ Toutes les playlists

​Osheaga 2015 : la programmation complète enfin dévoilée

Crédit photo : Bruno Guérin pour NIGHTLIFE
​Osheaga 2015 : la programmation complète enfin dévoilée
Fini l’attente et les jeux interactifs, Osheaga a finalement lâché le morceau en ce mardi midi, dévoilant, enfin, le poster tant attendu de sa programmation.

Première réaction : pas grand-chose de nouveau à se mettre sous la dent du côté des têtes d’affiches, considérant qu’elles avaient toutes été révélées grâce au jeu interactif de l’application En route vers Osheaga parue la semaine dernière.

Toutefois, quelques belles surprises au bas de l’affiche, notamment au niveau des artistes locaux présents à l’évènement. Ainsi, la bête de scène déjantée Klô Pelgag, le producteur électro ambiant Cri, le chanteur d’origine congolaise Pierre Kwenders, le duo électro pop Milk & Bone et l’auteur-compositeur-interprète indie rock Bernhari seront de la partie, quelque part entre le 31 juillet et le 2 août prochain au parc Jean-Drapeau.


Têtes d'affiche hétéroclites

On peut donc s’attendre à ce que chacune des trois têtes d’affiche prenne le devant de la scène lors de l’un des trois soirs. Fin prêt pour son retour, le groupe indie pop baroque londonien Florence and the Machine viendra faire résonner les pièces de son troisième album How Big, How Blue, How Beautiful, son premier en quatre ans, qui paraîtra à la fin mai.

Considéré comme le nouveau roi du hip-hop depuis la parution de son troisième album To Pimp A Butterfly, encensé par toutes les critiques depuis sa sortie la semaine dernière, le rappeur californien Kendrick Lamar sera sans doute la tête d’affiche la plus prisée par les festivaliers cette année.

Habitué à Osheaga, le duo garage blues originaire d’Ohio The Black Keys en profitera pour faire, comme d’habitude, un melting pot de ses huit albums en carrière.

Au chapitre des belles surprises rap de la programmation 2015, notons la présence de Nas, Tyler, The Creator, Yung Lean & The Sad Boys et Run The Jewels.

Mention honorable à notre Patrick Watson national qui se retrouve bien en vue, à la quatrième rangée de l'affiche.