+ Toutes les playlists

​Cauchemar pour NDG: une partie de la rue Saint-Jacques fermée… pendant deux ans!

Crédit photo : Catherine Normandeau
​Cauchemar pour NDG: une partie de la rue Saint-Jacques fermée… pendant deux ans!
Les travaux en lien avec la réfection de l’échangeur Turcot débutent tranquillement. Dès le 21 mars (dans neuf jours donc), une partie de la rue Saint-Jacques sera entièrement fermée à la circulation pour l’élaboration d’un chantier d’envergure.

Accueillant plus de 20 000 véhicules par jour, le tronçon sera clôt pour permettre la déviation d’une conduite d’égout massive et la reconstruction du «viaduc Saint-Jacques». Cette fermeture permettra «de modifier la trajectoire d’une partie du collecteur Haut Saint-Pierre, qui a été construit dans les années 1930» sous un pont d’étagement lourdement endommagé qui «présente des risques d’effondrement», selon ce qu’on apprenait ce matin sur le site de La Presse.

Même si ces travaux sont primordiaux, beaucoup de résidants de l’ouest (notamment ceux de Notre-Dame-de-Grâce, directement touchés) redoutent une augmentation considérable du trafic sur les rues parallèles à Saint-Jacques, notamment le chemin Upper Lachine, que le Ministère des Transports du Québec a proposé aux automobilistes d’emprunter en attendant la fin des travaux.  

Jusqu’à la fin 2015, les piétons pourront toutefois traverser le pont de la rue Saint-Jacques puisque seule une petite portion de la rue sera interdite, entre Girouard et Addington. «À compter de 2016, le pont sera démoli, et plus aucune circulation ne sera possible dans l'axe de la rue Saint-Jacques jusqu'à l'automne de 2017», toujours selon La Presse.

Retard à prévoir

Évidemment, tous ces travaux commencent avec un retard notable. Le chantier de reconstruction du pont Saint-Jacques devait commencer il y a plus d’un an. «La complexité entourant le projet de déplacement du collecteur du Haut Saint-Pierre explique ce délai, a indiqué le MTQ», selon un article paru sur le site de Métro.

Si ce genre de délais se multiplie, on peut commencer tout de suite à remettre en doute la date de fin de travaux du nouvel échangeur Turcot, prévu pour 2020. Les travaux de construction des nouvelles structures, qui doivent commencer au mois d’août, prendront certainement un temps fou à s’achever, retardant indubitablement les étapes suivantes.

À suivre, à très très long terme.

Plus d'infos ici.