+ Toutes les playlists

Agenda culturel: des sorties montréalaises pour savourer le printemps qui s'en vient!

La ville célèbre le printemps avec une foule d’activités culturelles au menu pour revigorer les esprits et te redonner la foi.

Lundi: On démarre en douceur avec le lancement de la 10e saison de Hothouse, une sélection de huit nouveaux courts métrages produits par des créateurs de la relève à découvrir sur le site de l’ONF. Pour être certain de pouvoir épater la galerie lors de vos 5 à 7, l’expo Nouveautés et autres obsessions te mettra au fait de la quintessence en matière de pièces récemment acquises par le Musée d’art contemporain de Montréal. La clé de voûte de cette exposition est Vault, une œuvre de l’artiste allemand Thomas Demand.
Thomas Demand, Vault (2012) Photo: Avec l'aimable permission de la Matthew Marks Gallery
Rien de mieux pour clore sa journée que de regarder un bon film contemplatif tout en se gavant de popcorn. Lauréat du Grand Prix du Festival de Cannes de 2014, Les Merveilles d’Alice Rohrwacher, portrait atypique d’une famille d’apiculteurs qui voit son quotidien bouleversé (et mettant en vedette la belle Monica Bellucci), est maintenant à l’affiche au cinéma Beaubien.

Mardi: Pour les amateurs de propositions ciné audacieuses, le film A Girl Walks Home Alone At Night au Cinéma du Parc est pour vous. «À Bad City, la nuit, rôde une femme mystérieuse vêtue d’un hijab qui lui arrive aux pieds, ne laissant apparaître que son visage, pâle et inquiétant.» Ce premier long métrage de la réalisatrice Ana Lily Amirpour met en images les aventures nocturnes d’une mystérieuse vamp moderne en tchador.
 
On a tous un monstre qui sommeille en nous. Ils étaient quatre de Mani Soleymanlou raconte l’histoire de quatre gars dans la trentaine, quatre chums qui se reparlent d’une soirée qu’ils ont vécue. C’est le récit de comment la normalité peut se transformer en monstruosité. Du 9 mars au 3 avril à la Petite Licorne.

Mercredi: Pour ceux qui ont envie de bouger, pourquoi ne pas expérimenter une nouvelle formule? Vernissage + concert = un vernishow. Le Vernishow, c'est plein de belles surprises audiovisuelles. C’est aussi le premier vernissage de l’artiste peintre, illustratrice et auteure-compositrice-interprète Lydia Képinski. (à 18h, O Patro Vys).

Quand un texte de Shakespeare est mis en scène par Brigitte Haentjens, on peut parler de mariage parfait. Mais le bouquet, c’est quand le talentueux Sébastien Ricard tient le rôle du méchant Richard III. Bienvenue dans l’univers tordu du pouvoir mis en scène dans un spectacle à grand déploiement sur les planches du TNM.

Jeudi: Envie d’un peu de littérature québécoise en cette journée hivernale? Ça tombe bien, la maison d’édition Héliotrope a un tout nouveau roman à te mettre sous la main. Le jeune philosophe et auteur Vincent Brault nous fait découvrir son univers macabre dans un premier roman singulier, Le cadavre de Kowalski. La 12ème édition du Festival international du film ethnographique du Québec (FIFEQ) s’annonce prometteuse avec dans sa programmation 20-22 : ALPHA, un film non-verbal de Thierry Loa qui explore l’univers de l’homme postmoderne, ainsi que le documentaire FUCKÉ, de Simon Gaudreau, qui se penche sur les sept locataires d'un immeuble pour assistés sociaux à Montréal. La soirée d’ouverture a lieu au Café Coop l’Artère (7000 Av du Parc).

Pour ceux qui ont manqué la Nuit blanche, voici une occasion en or de vous rattraper avec Saint of Souls, une exposition très spéciale de la street artist montréalaise Miss Me (jusqu’au 25 mars à la Galerie Fresh Paint). Les œuvres de l’artiste rendent notamment hommage à de grandes icônes musicales, dont Billie Holliday, Nina Simone et Michael Jackson.
Miss Me
Appelez ça un 5 à 7, 8, 9, ou 10, les artistes montréalais Manuel Bujold et Katherine Melançon vous invitent à réfléchir sur la dépendance numérique et le lâcher prise à la Galerie Youn. L’ambiance de la soirée-vernissage sera assurée par DJ Pat Dynamite.
 
Bonne semaine culturelle!