+ Toutes les playlists

Au cinéma, au théâtre et dans les musées; le meilleur du culturel à Montréal cette semaine!

Cette semaine, les garçons dansent, les loups ont soif et ta vie culturelle ressemble à un kaléidoscope de possibilités. COME. ON. On sort. Même en bottes Sorel!

Lundi: Déjà présenté à Sundance, au TIFF et au FNC, The Voices représente un bon choix si tu souhaites rire un bon coup. Ryan Reynolds, en tête d’affiche, incarne un travailleur sans histoire qui vit pourtant un grand trouble intérieur. Toujours pour les cinéphiles, la série Cinéma Politica se poursuit avec The Family Farm et 3 Acres in Detroit. La réalité des fermes familiales canadiennes est d’abord présentée, suivie d’une réflexion sur l’urbanisme vert et novateur des propriétés abandonnées de la ville de Détroit.

Du côté du Théâtre Prospero, la pièce Le Désir de Gobi débute ce soir. Emanuel Robichaud met en scène la quête vers la lumière de Nine, une fille abandonnée et gardée captive pendant un an par son propre père.

Mardi: À quelques jours de la grande célébration des Oscars, les propositions de bons films sont nombreuses. Au Cinéma du Parc, le film The Tale of the Princess Kaguya est à voir. Ce film d’animation nommé aux Oscars est tiré d’un conte populaire japonais et raconte l’histoire d’une princesse trouvée au cœur d’un bambou. Aussi, dans le cadre du Mois de l’Histoire des Noirs, et pour commémorer le 50e anniversaire de la mort de Malcolm X, le documentaire Make It Plain est présenté gratuitement au MAI.

Également, à La Licorne, Maxime Denommée et Évelyne Rompré se partagent la vedette dans Débris. Ce récit remet en perspective l’identité des personnages et la résilience qu’il faut pour poursuivre suite à un accident. Il questionne aussi l’utilité et la responsabilité de l’art devant les catastrophes.Débris (Théâtre La Licorne)

Mercredi: Du Grand Nord à Haïti, le Montréalais Benoit Aquin explore les enjeux environnementaux et leurs répercussions sur les communautés depuis 25 ans. Le Musée des beaux-arts lui consacre une superbe exposition intitulée Mégantic photographié. Besoin d’un peu plus de chaleur? Danse Danse t’invite à faire escale à Buenos Aires. Avec dix maîtres du tango argentin, deux danseurs contemporains et cinq musiciens live, le chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui propose sa bouillonnante pièce M¡Longa.

Pour sa part, la chorégraphe Karine Ledoyen présente Danse de garçons à l’Agora de la danse. Six comédiens et un danseur sortent de leur zone de confort pour explorer le mouvement. Du musc et de l’instinct canalisés dans un processus créatif où la matière brute de ces apprentis danseurs est valorisée, les rendant vulnérables et fascinants.

Jeudi: Pour les amateurs de théâtre, deux belles possibilités ce soir. D’abord, Ève Landry et David Giguère tiennent la barre de la pièce Dans la République du bonheur à la Cinquième Salle. On y fait l’autopsie du bonheur et des libertés individuelles et collectives dans la soul scratchée de Keith Kouna. Sinon, La Beauté du monde poursuit son petit chemin Aux Écuries. Olivier Sylvestre et le Théâtre I.N.K. disent la désillusion de certains jeunes adultes en couple devant la dichotomie entre les choix à assumer et leurs envies.
  
Eh oui! Vous l’attendiez. Les Rendez-vous du cinéma québécois sont de retour avec une 33e édition qui pète la ligue. On débute en force ce soir avec la soirée d’ouverture Dans la gueule des loups avec les DJs Bowly et Matteo Grondini au Bistro SAQ de la Cinémathèque. Allez! Va te réchauffer dans la belle culture, enfant montréalais!