+ Toutes les playlists

4 primeurs à ne pas manquer aux Rendez-vous du cinéma québécois

Crédit photo : Le Profil Amina (ONF)
4 primeurs à ne pas manquer aux Rendez-vous du cinéma québécois
Fait frette, va voir des films. Encore mieux: va voir des films d'ici. Les Rendez-vous du cinéma québécois te permettent de plonger dans une salle noire, question de tâter le pouls de ce qui se fait dans le 7e art de notre bord (ça se passe du 19 au 28 février). On te présente ci-dessous nos 4 coups de cœur de réalisateurs-trices qu'on aime suivre.  

1. Chorus 
de François Delisle

Intrusion dans la vie d’un couple de divorcés (Fanny Mallette et drunk-driver-on-the-cycleway aka Sébastien Ricard) qui ont traversé les dernières années avec le lourd cas de leur enfant disparu. L'enfant vient d'être retrouvé. Le récit creuse l’abîme de ce cauchemard qui se fait les yeux ouverts, pour montrer la tristesse du désespoir et l’étrange beauté de certains sentiments qui finissent par émerger du mal. On tend la joue et on attend impatiemmment ce coup de poing émotif sur la gueule que s'apprête à nous infliger l'univers de François Delisle. Si t'as encore rien vu de lui, tape-toi Le Météore. (Présenté le 28 février)

2. Les Loups 
de Sophie Deraspe

Élie (Evelyne Brochu) sent le besoin de s’éloigner de son quotidien et trouve refuge dans la beauté des Îles de la Madeleine. Mais il s'agit d'une petite communauté; on la remarque rapidement. Le déséquilibre amené par la belle inconnue lui fera vivre l’intensité du désir et du rejet. Y'a la chasse aux phoques, les hommes qui chassent, la fille amie, la mère de la fille pas si amie. Le film semble mené par l’inconfort de l’étranger avec en écho le bruit des vagues qui frappent agressivement sur la côte. Louise Portal, dans le rôle de la mère qui ne la fait pas facile à l'autre, s'est méritée une Mention spéciale du jury pour sa performance au dernier Festival de Whistler. Sophie Deraspe (Les Signes Vitaux, Rechercher Victor Pellerin) signe la réalisation. (Présenté le 19 février)

3. Le Profil Amina
de Sophie Deraspe

Film documentaire réalisé par Sophie Deraspe, présenté aux RVCQ, prise deux. Histoire de deux filles qui s’aiment sans s’être rencontrées parce qu’éloignées, avec en trame de fond une révolte dans le monde arabe. Échange de messages virtuels, manifestations en temps réel, diffusion d'opinions sur le web, le blogue-phénomène A Gay Girl in Damascus, censure et disparition. Enquête sur celle qui se serait apparemment faite enlevée par des agents du gouvernement syrien. On se penche sur les faits, en essayant de remonter les fils qui pourraient mener à la disparue et questionnant le vrai du faux. Regard sur les médias et questionnement sur le traitement des informations circulant sur les internets. (Présenté le 25 février)

4. Le Plancher Des Vaches 
d'Anaïs Barbeau-Lavalette et Émile Proulx-Cloutier

De ce qu’on sait sur le projet documentaire du couple Barbeau-Lavalette-Proulx-Cloutier, c’est qu’ils se rendent en Estrie filmer trois adolescents qui ne vont pas à l'école comme les autres. Ils sont plutôt éduqués dans un école où l’apprentissage passe aussi par la connaisance des terres, de sa culture, du travail qu’elles exigent (bref, un peu d'agriculture qui se mêle à l'enseignement). Après, la vie des adolescents continue à l’extérieur des murs de l’école, avec tout ce qu’une vie d’adolescent peut contenir. Deuxième collaboration pour les amoureux qui nous avaient présentés Les Petits Géants. (Présenté le 21 février)

Les Rendez-vous du cinéma québécois
Du 19 au 28 février 2015 | rvcq.quebeccinema.ca