+ Toutes les playlists

Le vélo d’hiver à Montréal? Avantageux et vraiment pas si compliqué que ça!

Crédit photo : Instagram @chatderuelle
Le vélo d’hiver à Montréal? Avantageux et vraiment pas si compliqué que ça!
Ah, le vélo comme mode de transport en milieu urbain, ça finit toujours par créer des débats polarisés sans vraiment laisser de chance au coureur (ou cycliste, plutôt). C’est pourquoi j’ai hésité un brin avant d’accepter de sortir de mes plateformes habituelles (Ton Petit Look et Chat de Ruelle) pour vous parler des avantages du vélo d’hiver.

Le vélo comme mode de transport a plusieurs avantages, peu importe la saison. C’est rapide et efficace1, c’est écologique2, c'est économique3 et c’est bénéfique pour la santé4
  • C'est rapide et efficace, surtout en hiver, puisque vous êtes indépendant du transport en commun, qui parfois à la vie plus dure à cause de la neige. Adieu attendre l'autobus dans le froid, déneiger sa voiture, chercher un stationnement et sortir son char du banc de neige. 
  • J'crois pas avoir besoin d'expliquer pourquoi c'est écologique; c'est un fait établi que les voitures sont polluantes.
  • Pas besoin de payer du gaz, d'acheter autant de billets de métro/bus, l'entretien d'un vélo n'est pas dispendieux et les modifications à faire pour adapter son vélo à l'hiver sont minimes (juste changer les pneus et ajouter des garde-boue!).
  • Se déplacer à vélo, c'est faire un peu de sport chaque jour sans vraiment prendre du temps en extra pour en faire, genre aller au gym.
Mais bon, ce que j’entends souvent quand il est question de vélo d’hiver, c’est la question du danger et du froid.

Pour ce qui est du froid, ce n’est pas pire que faire du ski de fond ou tout autre sport d’hiver. Faut simplement s’habiller adéquatement. Le truc est de porter plusieurs couches qui respirent bien et de s'équiper d'un bon manteau pas trop chaud qui aura plutôt comme rôle de couper le vent et d'être imperméable.

Pour démystifier tout ça, j'vous ai dessiné un petit schéma de ce qu'il faut pour une journée normale d'hiver:
Crédit : Camille Perreault
Quand il fait plus froid ou s'il neige, vous pouvez ajouter un pantalon imperméable et des couches de plus sous votre manteau. Bien sûr, si les conditions sont trop mauvaises, comme si vous étiez en voiture, évitez simplement de prendre la route ou utilisez les transports en commun!

Et j’ajouterais qu’il ne faut pas être un athlète hors pair pour faire du vélo l’hiver. J’y arrive parfaitement bien et je suis la personne qui est nulle dans tous les sports (never forget le struggle des cours d’éducation physique). Donc si je suis capable (et que j'ai du fun à le faire), pas mal tout le monde l’est!

Pour ce qui est de la sécurité, le vélo d’hiver n’est pas nécessairement plus dangereux que le vélo « normal ». Avec le bon équipement, le respect du code routier et votre gros bon sens, vous ne vous mettez pas en danger en pratiquant le vélo d’hiver! Il s'agit de respecter ses propres limites et surtout d'être vigilants ET respectueux sur les routes. D’ailleurs, j’ai vraiment l’impression que de plus en plus de gens réalisent que le vélo d'hiver est loin d'être un sport extrême, puisque le nombre de cyclistes hivernaux sur nos rues montréalaises augmente d’année en année5.

Ceci dit, je peux comprendre que rouler en ville, pendant l’hiver, peut sembler difficile pour plusieurs cyclistes moins aguerris. C’est là que l’importance des pistes cyclables entretenues en saison hivernale entre en compte.
Crédit : Gophrette Power / TroisièmeOeil

Montréal possède déjà quelques pistes permanentes, mais plusieurs voies cyclables sont fermées dès la fin novembre. Un réseau plus fourni de pistes praticables à l’année faciliterait l’accès au vélo d’hiver, puisque plusieurs cyclistes ne se sentent pas vraiment à l’aise d’emprunter les rues et les grandes artères quand la neige fait son apparition.

Reste que la ville fait des efforts. Cette année, 260 km de pistes cyclables sont entretenus6. Ce réseau blanc, comme on l’appelle, est en expansion, lentement, mais sûrement. Bref, le vélo d’hiver c'est vraiment pas sorcier et c'est bel et bien là pour rester!

Alors, POUR ou CONTRE le vélo d'hiver ?

___
Sources : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6