+ Toutes les playlists

La SPCA de Montréal boycotte l’arrondissement d’Outremont

Crédit photo : Shutterstock
La SPCA de Montréal boycotte l’arrondissement d’Outremont
Depuis cet automne, la SPCA n'offre plus ses services dans l'arrondissement d'Outremont, car celui-ci maintien sa loi visant à limiter et/ou à interdire la possession de certains types de chiens en se fondant uniquement sur leur apparence physique ou leur race.

En effet, Outremont interdit sur son territoire la possession de chiens de type pit-bull. Aucun chien de cette race ne peut donc vivre sur le territoire ni même y entrer. Ça ne niaise pas. Cette législation pénalise les bons propriétaires et se fonde uniquement sur les caractéristiques d’un chien plutôt que de son réel comportement. La SPCA indique dans son communiqué « qu'une telle loi visant des races particulières n’entraîne pas de réduction des incidents impliquant des agressions ou des morsures de chiens.» Ça ne sert donc pas à grand-chose sauf peut-être de renforcer les stigmas dont cette race de chien est déjà victime. Des organismes comme la SPCA et Pit Stop se porte à la défense de cette race souvent victime de préjugés.  

Alanna Devine, directrice de la défense des animaux à la SPCA de Montréal, indique son désir de travailler avec l'arrondissement. « Nous espérons que dans un avenir proche, Outremont se ralliera aux autres municipalités de l’île de Montréal qui ont décidé d’aborder ce problème en se concentrant sur le comportement des chiens et la responsabilisation des propriétaires. Dès que l’arrondissement d’Outremont manifestera son intérêt à réellement faire de leur communauté un endroit plus sûr et où il fait bon vivre à la fois pour ses résidents et ses animaux, nous serons ravis de collaborer de nouveau avec eux. », indique-t-elle. 

Comme plusieurs disent, il n'existe pas de mauvais chiens ; il n'existe que de mauvais maîtres. 

Êtes-vous d'accord avec cette mesure adoptée par la SPCA ? Ou vous rangez-vous plus du côté d'Outremont. Le débat est ouvert!

Pour plus d'information sur cette décision, visitez le spca.com.