+ Toutes les playlists

Le producteur et DJ Max-Antoine Gendron nous présente ses 5 spots préférés à Montréal!

Crédit photo : Maya Poon
Le producteur et DJ Max-Antoine Gendron nous présente ses 5 spots préférés à Montréal!
Max-Antoine Gendron est issu d'une famille d'artistes, donc il n'est pas difficile de comprendre son choix de carrière. Par contre, Max-Antoine évolue dans le monde du house et du techno à la différence de son père Pierre et de sa soeur Laurence, tous deux oeuvrant dans le domaine cinématographique.

L'histoire de Prince Club commenca à la fin de 2010, lorsque Max-Antoine Gendron et Zach Joss, décidèrent de former le duo que l'on connait aujourd'hui en tant que « Montreal house music royalty ». Dès leur arrivée sur la scène électro-house, ils ont créé des vagues avec leurs sets diversifiés ainsi que leur talent de mixing qui sort de l'ordinaire.

Le tout leur a permis de se faire remarquer par les plus grands Djs et donc de s'associer à des labels de renoms tels que Defected, Snatch!, Made To Play et récemment, Toolroom. À partir de ce moment, ce fut le commencement d'une carrière prenant place aux 4 coins de la planète avec des performances dans les clubs et les festivals les plus prestigieux au monde.

Lors d'un événement au New City Gas en mai 2013 mettant en vedette Mark Knight, une figure majeure dans le monde du EDM (electronic dance music), Prince Club était de la partie. Cette soirée leur donna l'opportunité de signer avec la maison de disque Toolroom, une propriété de Mark Knight et ainsi, lancer leur tout premier album au début du mois d'octobre 2014. Il s'agit d'une compilation de 14 chansons avec des collaborations plus qu'intéressantes. À écouter ici!

Max-Antoine Gendron aime être en studio et ce, autant de jour que de nuit. Ces projets actuels sont principalement la production du premier long play (5 chansons sur un 33 tours 1/3) de Geoffrey Sauvéparticipant à la dernière édition de La Voix, en plus de performer ici et là, de façon spontanée, avec des amis dans différents établissements de Montréal ou d'ailleurs.

Entre deux sessions en studio et avant son départ vers Portland et la côte Ouest, Max-Antoine a pris le temps de nous faire découvrir les endroits qu'il affectionne particulièrement dans son Montréal.

Café Olimpico | 124 Rue St-Viateur Ouest
«Avec le nombre d'heures que je passe en studio, le café est indispensable pour me stimuler. Le Café Olimpico est assurément l'endroit où je me rends pour m'en procurer un.» 

Death of Vinyl | 6307 Boulevard St-Laurent
«J'aime bien passer des après-midi là-bas. Je cherche des samples ou des acapellas sur des vieux vinyls. Ma section préférée est celle des bacs à 2$. Parfois, je trouve des trucs assez hilarants et de temps à autre, je tombe sur un perle. Mais tout le processus est très thérapeutique. Je peux facilement passer de 4 à 5 heures à me promener et à chercher.»

Pho Bang New York | 1001 Boulevard Saint-Laurent
«J'y vais depuis que j'ai 8 ans et je test tous les gens qui disent être habitués de ce resto. Je leur pose assurément la question: «Ouais, mais y allais-tu quand c'était de l'autre côté de la rue?» C'est un rituel! À chaque semaine ou deux, je vais manger une bonne pho ou un #33 avec un café vietnamien.» 

Exclucity | 1326 Rue Notre-Dame Ouest
«Il y a quelques années, j'ai commencé à acheter des sneakers. Depuis, j'achète toujours des Nike et maintenant, j'en ai juste trop. Ils reçoivent de nouveaux modèles à chaque semaine ce qui n'aide vraiment pas ma dépendance.»

Squire Barbering | 5390 Avenue Du Parc
«Rob est selon-moi le meilleur barbier en ville. En plus de savoir exactement ce que je veux, il s'agit d'un bon ami et un producteur de musique incroyable. Il évolue sous le nom de Prison Garde. Il est accompagné de Sylvester, un barbier extraordinaire qui est aussi le propriétaire du magasin de vélo Brakeless

Vous pouvez découvrir cet artiste en écoutant ses productions sur SoundCloud ou en assistant à sa prochaine performance au Velvet. Pour plus d'informations, visitez la page Facebook du duo.