+ Toutes les playlists

GEMA, une nouvelle pizzeria à essayer dans la Petite-Italie

Crédit photo : Sophie Ginoux
GEMA, une nouvelle pizzeria à essayer dans la Petite-Italie
L’automne 2014 amène son lot de belles surprises dans le secteur des restos. Et en voici une de taille. GEMA est la seconde création de Stefano Faita et Michele Forgione dans la Petite-Italie après l’Impasto, situé juste en face. Pourquoi GEMA? Parce qu’il s’agit de l’acronyme des premières lettres des prénoms des enfants respectifs des deux partenaires.
 
Crédit photo David Nathan
 
Au premier coup d’œil à l’intérieur, on a l’impression de rentrer dans un petit resto de quartier. Effectivement, le décor est simplissime, avec des planches de bois au mur, un bar sans chichi, des chaises assez rudimentaires et un gros luminaire vert central qui jure un peu.
Crédit photo Sophie Ginoux
 
Toutefois, le GEMA se révèle rapidement sous son meilleur jour. Tout commence par un service tout en simplicité, mais agréable et renseigné. Les vins sur la carte sont invitants à la bouteille comme au verre, à des prix non prohibitifs. Puis, on jette un coup d’œil au menu du restaurant, dont la vedette est évidemment la pizza napolitaine, déclinée ici en une dizaine de sortes allant de 13 à 18 dollars. Et pour vous prouver que c’est de la vraie, nous avons pris sur le vif le chef pizzaiolo Anthony Di Lorio devant le four à pierre (et non à bois) du restaurant. Tout un savoir-faire!
 
Crédit photo Sophie Ginoux

C’est à cette étape de notre visite que la fête des sens commence vraiment. Nous éveillons nos papilles avec une entrée de calmars frits, recouverts d’une panure fine et croustillante, et parfaitement assaisonnés. Puis, nous poursuivons avec deux pizzas, la Yann constituée de sauce tomate fraîche, de mozzarella di Bufala et d’un pepperoni maison (en fait, préparé à l’Impasto voisin comme d’autres cochonnailles sur la carte), ainsi que l’Impasto, qui comprend notamment de la porchetta (maison), des piments cerise et du caciocavallo fumé. Un seul mot pour décrire cette dégustation : malade! La pâte est goûteuse et parfaitement cuite, les ingrédients typés, savoureux, en quantité suffisante et parfaitement équilibrés. Du bonheur à chaque bouchée, à tel point que même si on est rassasié, on ne peut s’empêcher de faire aller sa fourchette.
Crédit photo Sophie Ginoux
 
Crédit photo Sophie Ginoux

Et cette célébration se poursuit jusqu’au dessert, ou là encore GEMA frappe fort en proposant de la costarde (crème pâtissière) glacée unique au Québec, faite avec du lait de la fromagerie familiale Chagnon, et comportant plusieurs choix de parfums et garnitures. En bouche, c’est crémeux, gourmand, fondant, explosif, délicat, sensuel. Du plaisir à l’état si pur qu’il en presque coupable. Merci, Gema!
Crédit photo Sophie Ginoux

GEMA
6827, rue Saint-Dominique, Montréal
514 449-4448