+ Toutes les playlists

«De Van Gogh à Kandinsky»: expo à voir sans attendre au Musée des beaux-arts!

Crédit photo : À gauche: Girl with Purple Blouse de Alexei Jawlensky (1912), private collection, Cologne. À droite: The White Man de Lyonel Feininger (1907), Carmen Thyssen-Bornemisza Collection on deposit at Museo Thyssen-Bornemisza, Madrid, © Lyonel Feininger Family L
«De Van Gogh à Kandinsky»: expo à voir sans attendre au Musée des beaux-arts!
Montréal accueille en première canadienne une exposition grandiose à couper le souffle. Après Zurich et Los Angeles, c'est au Musée des beaux-arts que se déploiera, à compter du 11 octobre, la quintessence des œuvres de la fin du 19e siècle à 1914. Une centaine de tableaux signés par les précurseurs de l'art moderne français et allemands – de Cézanne, Matisse, Gauguin, Van Gogh et Picasso à Kirchner, Heckel, Kandinsky et Klee. Une réalisation conjointe des musées Kunsthaus de Zurich, du Los Angeles County Museum of Art (LACMA) et du MBAM.
 
Le commissaire de l'exposition, Timothy O. Benson, évoque l'esprit bouillonnant et cosmopolite de l'Europe de la fin du 19e siècle. L'époque est aux voyages, à la fascination des créateurs, avec leurs formes prêtes à éclater, leurs couleurs prêtes à briller de mille feux. 1900 marque l'Europe avec l'exposition universelle de Paris. L'Allemagne trace les prémisses de l'expressionnisme et se dote d'un réseau d'associations culturelles dédiées à l'art moderne dans une trentaine de villes. Des groupes artistiques, dont le Der Blaue Reiter réunissent Jawlensky, Klee, Münter et Kandinsky. La France, quant à elle, baigne dans le mouvement impressionniste initié par Monet, Pissarro et Sisley. Un vase communicant relie les deux pays, leurs artistes phares se côtoient dans des lieux mythiques dont le Café du Dôme à Paris et le Café des Westens à Berlin. En 1910, l’œuvre de Van Gogh méduse ses contemporains allemands, presque deux décennies après sa mort. À l'aube de la Première Guerre Mondiale précède les belles heures de courants innovateurs dont l’expressionnisme, l’impressionnisme, le cubisme et le fauvisme. Intrigués, les peintres s'observent de loin. L'exposition permet non seulement de cerner les œuvres et courants dans l'espace-temps, mais également, de s'imprégner de l'appréciation de ses artistes, les uns pour les autres.
Les Batteurs de pieux de Maximilien Luce (1902–3) // (Paris, Musée d’Orsay, gift of Frédéric Luce, 1948 / Photo Erich Lessing / Art Resource, NY) 
Au-delà de la centaine de tableaux et autres chefs-d’œuvre en vedette, l'exposition De Van Gogh à Kandinsky offre la rare chance de découvrir des archives, témoignages vibrants de l'époque. Des photos d'artistes enrôlés, en tenue de soldats. Parmi ceux-ci Apollinaire, Derain et Braque et leurs comparses Franz Marc et August Macke, victimes de la Grande Guerre. Au dédale de la visite, des œuvres moins connues captent le regard et la curiosité. Les gravures sur bois de Gauguin et la magistrale toile de Maximilien Luce (Les batteurs de pieux, 1902-1903) démontrent l'aspect viscéral de la Nature comme source d'inspiration. Au même titre que les peintures de Gauguin (Les Meules jaunes, 1889), Van Gogh (Saules au coucher du soleil, 1888) et Jawlensky (Sans titre, 1906). L'érotisme et la nudité n'échappent pas à ce parcours avec La Jarretière violette et Amies, huiles sur toile de Van Dongen et la ludique Fränzi à la poupée de Heckel. Un rendez-vous culturel automnal incontournable, avec ses activités et conférences connexes à l'exposition, dès le 15 octobre.
 
De Van Gogh à Kandinsky: de l’impressionnisme à l’expressionnisme, 1900-1914
Du 11 octobre 2014 au 25 janvier 2015
Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM)

Saules au coucher du soleil de Vincent van Gogh (1888) / Kröller‑Müller Museum, Otterlo, The Netherlands; Photo Art Resource, NY
La Tour rouge de Robert Delaunay (1911–12) / Solomon R. Guggenheim Museum, New York; Photo Solomon R. Guggenheim Foundation / Art Resource, NY
La Noce de Henri Rousseau (1904–5) / Musée de l’Orangerie, Paris; Photo Erich Lessing / Art Resource, NY
Street, Berlin de Ernst Ludwig Kirchner (1913) / ©The Museum of Modern Art, New York /Licensed by SCALA / Art Resource, NY