+ Toutes les playlists

5 BD pour rigoler un brin

Crédit photo : Shutterstock
5 BD pour rigoler un brin
Les journées raccourcissent tandis que la liste des devoirs à faire ou des tâches au bureau s’allonge…Besoin d’un remontant? Au lieu de tomber dans la vodka, on lit ces BD qui nous mettent un petit sourire dans la face. 

La Célibataire 2. Survivante, d’India Desjardins et Magalie Foutrier. Éditions de l’Homme, 19,95$, en librairie
Dans le tome 1, on la comparait à un cowboy solitaire. Ici, d’amusants parallèles avec une naufragée sur une île déserte parsèment le livre. Car si la célibataire a encore le cœur brisé par son ex et autant de difficultés à trouver l’Homme, elle semble prête à chanter « I will survive! » Osera-t-elle quitter son île pour aimer à nouveau? Dans cette belle rencontre entre le sens du punch d’India Desjardins et les images colorées de Magalie Foutrier, on rit en se rappelant que la vie n’est pas une comédie romantique. Bémol: c’est beaucoup trop cooooourt!    

La guerre des tétons 1. Invasion, de Lili Sohn. Parfum d’encre, 24,95$, en librairie.
L’auteure de cette BD s’est fait diagnostiquer un cancer du sein à 29 ans…wait. Pas ben drôle, ça. Détrompez-vous : le talent de la jeune femme est d’affronter la chose avec humour, en commençant par baptiser son cancer Günther (la BD est d’ailleurs tirée de son blogue Tchao Günther). Les blagues de « mono-nipple » côtoient donc les craintes de perdre sa féminité et les questions sur son couple. Attachante, cette Lili! C’est certain qu’on lira la suite déjà prévue, où elle raconte l’épreuve de la chimiothérapie.

Le pouvoir de l’amour et autres vaines romances, d’Yves Pelletier et Iris. La pastèque, 27,95$, en librairie
L’amour transporte, l’amour donne des ailes…mais l’amour peut aussi avoir un sens de l’humour un peu chien comme le prouvent ces courtes histoires divertissantes qui ont le chic de s’éloigner des clichés. Un exemple? Un coup de foudre un peu trop littéral : alors que l’orage gronde, une coureuse s’abrite sous le parapluie d’un beau jeune homme mais tous deux finissent calcinés à l’hôpital, puis ressuscités par un savant fou! On reconnaît bien là l’imaginaire décalé d’Yves Pelletier (RBO), tellement bien mis en valeur par les dessins d’Iris.

Je sais tout, de Pierre Bouchard. Pow pow, 19,95$, en librairie.
Le saviez-vous? Pierre Bouchard est une encyclopédie vivante. Ainsi, à l’aide de ses dessins griffonnés et de sa calligraphie qui n’a rien à envier à celle d’un enfant de 5 ans, il nous révèle entre autres que René Lévesque, connu pour « sa petite voix de chat cute », a déjà fait de la lutte, que Budweiser a provoqué la fameuse guerre du Houblon ou que la musique techno a été inventée à l’ère paléolithique. Plein de délicieux moments d’humour absurde qui déclenchent immanquablement le fou rire.

Hiver nucléaire, de Cab. Front froid, 20,95$, en librairie.
Vous détestez l’hiver? Eh bien, attendez de voir l’hiver nucléaire qui s’abat sur Montréal en 2028 depuis qu’un accident s’est produit à la nouvelle centrale Gentilly-3. Certains quartiers sont carrément ensevelis, sans oublier les mutations qui affectent les habitants. Flavie, la jeune héroïne un peu bourrue, est courrier à ski-doo et alors qu’une grosse tempête se prépare, une livraison de bagels en compagnie d’un hipster deviendra une véritable aventure. Cette BD de science-fiction québécoise est pleine d’imagination et subtilement drôle. En plus, on aime reconnaître quelques coins de notre ville sous la neige!