+ Toutes les playlists

Debbie Tebbs nous emmène dans son univers montréalais

Crédit photo : Debbie Tebbs
Debbie Tebbs nous emmène dans son univers montréalais
Rappelez-vous, Debbie Tebbs nous avait envoûtés avec la sortie de son vidéo-clip UP! fin juillet. La chanteuse a accordé de son temps pour répondre à nos questions, et surtout nous confier ses cinq spots favoris à Montréal.

C'est clair et net, la musique et Debbie, ça fait 1. Celle qu’on peut aujourd’hui nommer de compositrice,  multi-instrumentiste et bidouilleuse électro possède un titre difficile à décrire, vu tout ce qu’elle fait en studio et sur scène. Elle a d’abord fait ses débuts en 1998 à titre de DJ. Quinze années plus tard, tournées internationales à son actif, réalisatrice de plusieurs albums compilations et récipiendaire du prix Artiste Féminine Électronique de l’année aux Montreal DJ Awards 2009, Debbie trouvait qu’avec l’arrivée technologique et le phénomène grandissant du métier de DJ, sa passion perdait un peu sa raison d'être. Elle a ressenti le besoin de pousser ses propres limites et changer sa formule artistique, tout en restant dans le domaine musical.

C'est pourquoi, aujourd'hui, elle tente de proposer quelque chose de différent au Québec, offrant ses performances électroniques live, entourée de ses musiciens et priorisant des mises en scène complètes. Son trademark : allier nostalgie et technologie afin d’offrir une expérience tant visuelle qu’auditive à son public. Le tout dans un univers musical électro-pop aux influences synth wave.
 
« J’aime jumeler différents styles et époques musicaux ensemble. Si parfois je suis dans une branche de sonorités très électro analogiques futuristes, il m’arrive de déraper subitement vers un mood directement sorti des années 80 à la POP! Goes my heart. Depuis quelques années, je concentre mon temps à l’enregistrement de réels instruments à travers mes compositions pour ensuite poser ma voix sur celles-ci. Ensuite, je retransmets mon univers sur scène afin de le partager à sa pleine puissance avec le public. » Debbie s'est inspirée des tendances musicales européennes qui ont, selon elle, une longueur d'avance sur le Québec. « Il n'y a pas assez d'artistes électro dans le live full band, ici. Seulement un petit réseau. C'est une belle occasion de pousser cette forme artistique au Québec. » C'est ainsi que l'artiste a créé sa place sur cette niche musicale. « Les gens semblent accrocher à mes idées parfois un peu folles et c’est l’fun. » Si vous souhaitez découvrir son univers, vous pourrez l’apercevoir le 26 septembre à La Sala Rossa pour le lancement de son nouvel album UP!. En attendant, il est possible de l'écouter ici.

Si Debbie aime la musique, elle aime aussi sa ville. « Ah, Montréal! Je suis née sur notre beau plateau et j'ai grandi ici, et malgré cela, je découvre encore aujourd'hui des quartiers et des spots qui m’étaient inconnus. C'est tellement grand et il y a tellement de choses à faire. C'est une ville riche de cultures. » Montréal est, selon elle, une ville pleine de surprises marquée par une forte diversité culturelle. Debbie nous dévoile ainsi cinq endroits où elle aime se rendre très souvent.

1. L’Arcade Foonzo
« Parce que c’est l’une des rares arcades montréalaises. On y retrouve une grande diversité de jeux vidéo, des années 80 jusqu’à aujourd’hui. La place est cool, le staff est sweet et les divans sont rouges. Déjà là, tu me charmes. Tu peux t’évacher en jouant une game de Mortal Combat live, tout en donnant une ferme formation à un crew de tortues, qui nagent dans un immense aquarium derrière toi, analysant toutes tes manœuvres… Ninja Turtles en devenir? Concept! »
 
2. Boutique Eva B.
« À mon avis, c’est ZE place pour les costumes et les trouvailles modes à Montréal. J’ai découvert cette boutique par hasard car je cherchais des looks vraiment particuliers pour un de mes vidéoclips. L'accueil est vraiment sympa, ils ont prévu le coup avec de la bouffe, des drinks et pleins de trucs funky pour meubler ta journée. Pour ma part, quand je mets le pied chez Eva B. je sais que j’en ai pour plusieurs heures… mais je trouve toujours ce que je cherche. C’est devenu ma place officielle pour mes clips et mes looks de show. Un incontournable. »

3. Casa Del Popolo
« Je pense que tout bon montréalais qui se respecte devrait connaitre la Casa Del Popolo. Une petite place indie vraiment charmante située sur Saint-Laurent, qui propose à sa clientèle une variété de bons bands émergents de tous genres. Pour avoir joué là plusieurs fois dans les dernières années, je confirme que la clientèle est de party, l’ambiance est chaleureuse, le staff est smath et les divans fleuris brun/orange de la loge donnent au final pas mal de charme à ta gig! Mais ma palme d’Or va définitivement aux nachos. Vraiment salissants pendant un soundcheck…. mais de loin les meilleurs en ville. »

4. Steve’s Music
« Ça c’est mon petit paradis du synthé. Malgré le grand nombre de très bonnes boutiques d’instruments à Montréal, j’affectionne particulièrement Steve’s pour leur accueil et leur service. Dans leur département de synthé, je m’y sens comme dans mon studio. Sereine, inspirée et sans pression. Contrairement à bien des magasins, je n’ai pas l’impression de me faire vendre une bébelle rush par un dude qui veut juste sa commission. On me laisse le temps de jouer, d’analyser et de découvrir ma machine avant de l’acheter. Pour moi, faire l’achat d’un nouvel instrument, c’est un grand moment de vie. C’est l'intégration d'un nouveau membre dans ma famille par lequel sera engendré une grande relation connexe entre mes émotions et sa synthèse… (Bon, ok je pousse un peu fort là...mais c’est ça pareil !) En gros, je sais que je vais vivre de grandes choses à ses côtés, en studio comme en tournée, et il est donc impératif que je prenne le temps nécessaire pour bien choisir mon nouvel ami. Aussi, la gang du Steve’s m’ont régulièrement sortie de la shnout, comme on dit en bon français! Il m’est arrivé d’avoir des bugs techniques majeurs durant des sounchecks sur des shows importants, et ils ont toujours été présents pour nous venir en aide. Bref, BIG UP! à Steve’s Music. »

5. S.A.Q
« Moi + une bonne bouteille de rouge + un synthé vintage = Tu me perds pour un temps indéterminé! »