+ Toutes les playlists

Les questions dans le chapeau avec High Klassified

Crédit photo : Monsiieur
Les questions dans le chapeau avec High Klassified
Jeune poulain de l’étiquette newyorkaise Fool’s Gold (qui a notamment sous son aile Danny Brown et Duck Sauce), le producteur hip-hop lavallois High Klassified se bute à notre exercice maison : répondre à de renversantes questions tirées au hasard d’un chapeau.

​Une collaboration avec Juicy J, Ice-T ou D-Natural ?

Obviously Juicy J. Je suis certain qu’on rirait quand même beaucoup en studio ensemble. Sinon, Ice-T, je suis pas un huge fan. À chaque fois que je le vois à la télé, je trouve qu’il a une attitude de merde. D-Natural, ça serait fuckin drôle qu’il fasse un autre comeback ! Je collaborerais avec lui pour faire honneur à Laval.


Le premier show que t’as vu ?

A$AP Rocky en 2012, avant qu’il sorte son album. C’était quand même drôle parce que j’avais pas acheté mon billet en avance vu que je me disais que personne le connaissait. Rendu là-bas, c’était sold-out, et j’ai dû acheter mon billet 65$ à un revendeur au lieu de 20$. Le show était vraiment nice, et j’étais de loin le gars qui connaissait le plus les lyrics. Après le show, j’ai été chanceux parce que j’ai pu prendre des photos avec lui vu que Tommy Kruise m’a passé son backstage pass.
Crédit : High Klassified

Tes demandes backstage ?

Des céleris et des sushis, généralement. Vu que j’avais toujours des envies de malbouffe après mes set, je suis devenu végé. Maintenant, au lieu de tomber dans le McDo, je reste très chill avec mes céleris dans le backstage. Si c’est un gros event, j’ajoute une bouteille de Hennessy.
Crédit : Zambadi / Bicycling

Ton meilleur film à vie ?

Akira, un film d’animation japonais. C’est vraiment bizarre, j’sais même pas comment le raconter… En gros, y’a un dude qui se fait kidnapper pis, à la fin, il devient vraiment fort et commence à tout détruire dans le monde.


La fois où t’as eu le plus honte ?

Durant mon set à l’Igloofest en 2013. J’ai jamais eu aussi honte de ma vie ! Habituellement, quand j’fais mes mix, j’travaille avec mon launchpad, mais là, j’voulais faire quelque chose de spécial avec une nouvelle machine que j’connaissais pas vraiment. Quand je suis arrivé sur scène, je comprenais rien ! Mes boutons marchaient pas et, pour vrai, j’avais vraiment trop bu. En plus, y’a un dude de Sapporo qui voulait me filmer au début de mon set et qui me demandait d’ouvrir une bière et de la boire vraiment vite. Évidemment, toute la bière est tombée sur ma machine ! Y’avait des boutons qui s’activaient n’importe quand, mes volumes baissaient pour aucune raison… Heureusement, les gens dans la foule étaient trop dead pour s’en rendre compte.


Le 20 septembre à L'Olympia de Montréal en première partie de Schoolboy Q.