+ Toutes les playlists

Fondé après l’assassinat de Martin Luther King, le Dance Theatre of Harlem rayonne toujours

Crédit photo : v"Heaven #9" du Dance Theatre of Harlem (Crédit: Rachel Neville)
Fondé après l’assassinat de Martin Luther King, le Dance Theatre of Harlem rayonne toujours
La mythique troupe de ballet Dance Theatre of Harlem sera de passage au Festival de Lanaudière le samedi 26 juillet. DTH, c’est quoi? Une école de danse fondée après l’assassinat de Martin Luther King pour les jeunes Afro-Américains de Harlem. Cette institution multiculturelle rayonne sur la scène internationale avec sa devise «passion, puissance et perfection». NIGHTLIFE.CA s’est entretenu avec Ingrid Silva, danseuse du DTH basée à New York.
 
Pour cette ballerine d’origine brésilienne, faire carrière en ballet n’était pas quelque chose d’envisageable. «Les arts étaient inaccessibles au Brésil», explique-t-elle. C’est à force de volonté et de talent que la jeune danseuse s’est taillé une place au sein de la prestigieuse compagnie. Quand on demande à Ingrid quel est le plus grand obstacle à surmonter pour réussir une carrière en ballet, elle répond qu’il lui faut «oublier la question raciale». Elle doit se concentrer sur son art et sa passion, ne se laissant jamais décourager par le fait qu’encore aujourd’hui, «on retrouve des Noirs dans les troupes de danse, mais que des hommes. Pour les femmes, il n’y a pas de rôle.»

C’est la discipline qui permet à chaque production DTH d’accéder à la perfection. La compagnie est d’ailleurs composée de 18 danseurs. «On s’aime, on se soutient et on est comme une grande famille. Tout le monde vient de milieux différents et c’est ce qui constitue notre force: un groupe de talents partageant la même mission.» Ingrid Silva rajoute même quelques mots d’encouragement: «Peu importe d’où nous venons, nous regardons tous droit devant, dans la même direction. Rien n’est impossible quand on bénéficie du support de sa famille et qu’on fait ce qu’on aime tout en restant concentré.»

Sous la direction de l’excellente chorégraphe Virginia Johnson, le Dance Theatre of Harlem viendra nous livrer un spectacle unique en son genre. «Quand les gens voient une performance du DTH, ils disent que ça change leur vie. Vous pouvez être sûr d’avoir des surprises à Lanaudière, beaucoup de fun et probablement d’être complètement hypnotisés par ce que vous verrez.» Pas de souci pour les mordus du Lac des Cygnes, un service de navette quittant le centre-ville sera disponible pour quiconque souhaite s’y rendre (un trajet de 45 minutes). Ça vaut le détour!

Ballet avec le Dance Theatre of Harlem
Samedi 26 juillet à 19h30 | Amphithéâtre Fernand-Lindsay
Festival de Lanaudière
Ingrid Silva (Credit: Rachel Neville)