+ Toutes les playlists

Victime de la porn : s’acharner quand c’est fini

Crédit photo : Émilie Deshaies
Victime de la porn : s’acharner quand c’est fini
Les fins de relation ne sont pas toujours laides, mais elles sont rarement jolies. D’un côté, il y a les relations entre personnes matures qui se laissent d’un commun accord quand le cœur n’y est plus, et puis il y a la vraie vie.

J’ai vécu ces deuils dans tous les rôles possibles. En général, il y a quelqu’un qui s’en sort mieux que l’autre. En fait, plus l’autre rush de son bord, mieux on s’en sort. Les humains sont bizarres.

C’est chiant d’être celui qui en bave. Ton super cerveau pourrait te rappeler vos nombreuses chicanes interminables pleines de gros drama pour t'aider à te sentir mieux d'être seul, mais il opte plutôt pour un Instagram best-of de vos baises les plus tight, humides et amoureuses. C’est dans un de ces moments creux où l'on en vient à considérer l’ultime idée stupide : relancer l’ex pour peut-être essayer de revenir ensemble.

Pire.
Idée.
Du monde.

D’ailleurs, pour déterminer qui s’en sort le mieux après un break-up, il suffit de regarder celui qui contacte le moins l’autre. C’est tough de ne pas le faire quand tu t’emmerdes le soir dans ton lit. C’est ben le fun de dormir dans des draps propres, mais c’est chiant quand t’as personne pour les salir. Et il faut dire que le sexe avec les ex, c’est souvent génial. (Mais plus « génial » dans le sens que ça fait orgasmer fort que dans le sens que c’est une idée de génie.)

Les rechutes sont aussi tentantes que faciles. Un texto est si vite envoyé. Même avec tes amis qui te surveillent, tout le monde a un cell et un ordi. Il ne suffit que de deux petites secondes de vulnérabilité au cours d’une veillée pour faire une connerie. Un court instant lors d'une soirée arrosée. Tu reviens à la table des chummeys avec ta petite face piteuse cute : « Bon, je lui ai snapchaté mon anus. » 

La honte. Mais la version cute peut rapidement escalader à la coche creepy. Exemples :
  • Commencer à stalker la nouvelle conquête de l'ex sur tous les réseaux sociaux du monde.
  • Texter des menaces au nouvel étalon que tu soupçonnes de grimper ta chick favorite.
  • Se faire passer pour une fille afin de savoir qu’est-ce que le nouveau de gars peut bien avoir de plus que toi.
On est tellement à notre plus laid dans ces situations-là. Plein d’énergie investie sur des conneries alors qu’on devrait essayer de passer à autre chose.

Parce que c’est ça le truc : passer à autre chose! Se pogner des rebounds. Rebondir comme le cul d’Abella Anderson en cow-girl. C'est peut-être plus facile pour les filles qui ont souvent un line-up d’options quand vient le temps de se trouver des graines de distraction. Pour les gars, ce n’est pas toujours le cas, mais le plan demeure le même : passe à autre chose!

Download de la porn, start le yoga chaud, va troller sur Youtube, crée des gifs animés métaphorisant ton désarroi, n’importe quoi! Tout sauf s’acharner sur ton ex. Ça ne règle pas tout, mais ça change les idées.

De toute façon, quelqu’un qui ne décroche pas, c’est loin d’être attirant. Personne ne se dit « Hoooonnnnn, regarde comme il est toute pathétique cuuuuute!!! » C’est au mieux repoussant, au pire épeurant. Je comprends que si t’arrêtes de faire des efforts, la relation va mourir de sa belle mort, mais c’est exactement ça que ton cerveau a besoin de comprendre : c’est DÉJÀ mort.

Les efforts, il fallait les faire avant. Ce n’est pas le temps de faire la danse du bacon comme un joueur de soccer, it’s time to (wo)man the fuck up!

Mais bon, je sais bien que ce n’est pas toujours évident. CRISS que je le sais.

Je me rappelle d’une solide rechute six mois après une rupture. Je m’étais convaincu que le couple méritait une autre chance et tout. Une relation de cinq ans, ça ne se gaspille pas de même! J’avais jasé à la pauvre fille toute la nuit jusqu’à 9h du matin pour la convaincre. Crime que j’étais convaincant!

Le mal-être quand je me suis réveillé…! ARK! Un concentré des pires hangovers de ma vie. Comment avais-je pu oublier ce feeling de « ça marche pu pantoute cette relation-là »!? Comme quoi il faut toujours faire attention quand on essaie de retourner avec son ex parce que ça pourrait bien marcher.

Ne te fais pas subir tout ça, bébé.

C’est normal de rusher après une rupture. C’est le cercle de la vie. (*cue à Elton John*) Ça use le cœur, mais ça finit par passer. Et quand on arrive à traverser tout ça avec une certaine dignité (en fourrant tout ce qui bouge), non seulement on s’en sort plus vite, mais l’ex garde aussi de meilleurs souvenirs de notre gueule. Les malaises sont moins grands lorsqu’on se recroise dans un 5 à 7 quelconque.

Mais bon, le pire quand tu t’acharnes, ce n’est pas d’avoir l’air cave dans un 5 à 7. Ce n’est de saccager ton image, ta réputation ou ton forfait de cellulaire. Le pire quand tu t’acharnes, c’est que t'y gaspilles beaucoup de ton temps, de ton énergie, et de ta courte vie. Parce que s’acharner sur une relation finie, ça ne peut déboucher que sur un des deux trucs suivants :
  1. Rien.
  2. Rien de bon.