+ Toutes les playlists

Les propriétaires de l’ancien Continental ouvrent le Rouge-Gorge

Crédit photo : Le Continental | via Facebook
Les propriétaires de l’ancien Continental ouvrent le Rouge-Gorge
Il se serait peut-être appelé « Coupe-Gorge », mais l’image suggérée était un peu gore. Le nouveau bébé des anciens propriétaires du Conti, qui ouvrira ses portes au mois de juillet prochain, se nommera donc le Rouge-Gorge. Et misera sur le vin, la plus grande passion d’Alain Rochard, également copropriétaire du Vignoble du Loup Blanc (vignobleduloupblanc.com), en France. « C’était la suite logique du Conti, explique-t-il. Nous étions fatigués de la restauration, mais la passion du vin dominant tout le reste, nous allons ouvrir ce bar à vin. »

Des vins originaux
Que nous réserve Le Rouge-Gorge? Tout d’abord, des vins dénichés un peu partout et sortants souvent des sentiers battus. « Nous voulons faire découvrir des vignerons hors-normes. Des artisans passionnés comme nous, qui font du bon boulot et ne sont pas toujours connus du grand-public car ils ne correspondent pas aux normes de la SAQ. » Vins biodynamiques, contenant peu ou pas de sulfites, labélisés ou non. La qualité des flacons primera sur tout le reste et devrait surprendre plus d’un client.

L’esprit « bar à vin »
Pour Alain Rochard, le Rouge-Gorge se doit d’être un endroit où les gens ne se sentiront pas impressionnés, mais heureux et accueillis. « Ce n’est pas compliqué. On aura un super décor chaleureux, un super service renseigné, de la super musique. » Un super choix, aussi, avec en plus des vins une sélection de bières nationales et internationales, ainsi que des spiritueux. Et, enfin, de la bonne bouffe avec aux fourneaux le fils d’Alain, Julien, qui proposera une quinzaine de choix inspirés du monde entier. « Nous revisiterons des spécialités méditerranéennes, cubaines, de la Nouvelle-Orléans en misant sur des ingrédients bio et locaux. Nous offrirons aussi des huîtres, des sandwichs, du crabe. Bref, de quoi se sustenter sans payer une fortune. »

On a hâte!