+ Toutes les playlists

Victime de la porn : rassurer sa princesse

Crédit photo : Catherine Normandeau
Victime de la porn : rassurer sa princesse
J’ai pogné une sexologue à la radio qui avait un conseil incroyable pour les hommes :
Si ta blonde te striptease ça et commence à te zigner subtilement le long d’une cuisse par un certain soir où tu n’es pas trop dedans côté sexe, il faut que tu fasses VRAIMENT attention de comment tu vas la revirer parce que… c’est plus offusquant d’être rejetée quand t’es une fille!

Oui, oui, la sexo a dit ça! À la radio pis toute. Double standard totalement assumé : être rejeté, c’est pire pour une fille.

J’admire son guts parce que prétendre sur une tribune publique qu’il existe encore des différences entre les sexes en 2014, ça demande une méchante bonne paire d’ovaires. D’habitude, il faut tenir compte des lecteurs (un peu abrutis) en précisant, répétant et soulignant au gros crayon-feutre foncé qu’il existe quand même des exceptions et bla, bla, bla, zzz, zzz, zzz, gag, gag, gag…

D’ailleurs, je suis moi-même une exception. En fait, si on se fit aux standards de notre société, je suis vraiment souvent une exception dans ma sexualité. Une vraie princesse!
  • On s’attend à ce que le gars fasse les premiers pas alors que je ne les fais jamais.
  • On s’attend à ce que le gars embrasse en premier alors que je ne le fais jamais.
  • On s’attend à ce que ce soit toujours le gars qui initie le sexe alors que… OK, je vais le faire, mais la fille est mieux de lubrifier en pas long!
Une vraie petite pouliche sensible. Même que je me le fais souvent dire: « T’es pire qu’une fille! » Quand une fille te dit que t’es pire qu’une fille, c’est que t’as le côté princesse assez développé.

Je n’ai pas envie que la fille soit avec moi par défaut, j’ai besoin qu’elle me désire. Assez pour me le dire. Assez pour le démontrer. Avec beaucoup de conviction et que ce soit convaincant! Pas à répétition tout le temps, mais j’ai besoin que ce soit clair et établi.

Pour un gars, c’est assez high-maintenance. On est loin de James Bond, en tout cas.

C’est peut-être pour ça qu’il y autant de filles qui se cherchent des gars confiants. Moi, chaque fois qu'une fille a « confiant » dans sa liste de critères, je me dis toujours que c’est une façon politiquement correcte de dire qu’elle recherche un gars avec plein d'argent et une grosse graine, mais peut-être que confiant voulait vraiment dire confiant! Elles ont déjà assez d’insécurités à gérer de leur bord, elles n'ont pas envie de gérer celles de leur homme en plus.

« Complexer à cause des chicks de magazines et remettre mon sex-appeal en doute quand tu te retournes sur une passante dans la rue, c’est MA job! »

Il faut dire qu’effectivement, deux princesses ensemble, ça dégénère vite. Les deux qui attendent chacun de leur bord de lit que l'autre ose enfin traverser, ça donne des nuits tranquilles. Du gros gaspille de libido.

D’ailleurs, la libido est souvent ce qui sauve les gars. T’es aussi insécure que n’importe qui, mais ton pénis finit par te rendre extroverti. Il crie assez fort pour enterrer le reste. Mais bon, l’insécurité n’est pas toujours représentée par de la timidité. Le dude qui a besoin de se pogner 14 filles par semaine, c’est quoi si ce n’est pas de la grosse insécurité crasse? Une simple carence niveau confiance qui fait qu’il a besoin de se rassurer par/dans un maximum de vagins.

Tant qu’à être dans les clichés, on va en sortir un autre : les gars sont souvent moins bons là-dedans, verbaliser leurs insécurités.

Évidemment, les gens confiants sont souvent plus séduisants de prime abord. Mais ça ne veut pas dire que les insécures sont repoussants pour autant. En fait, si t’es doué pour les rassurer, la différence est souvent spectaculaire à constater.