+ Toutes les playlists

5 cabanes pour assouvir ton CRAVING du temps des sucres

Crédit photo : Christine Plante
5 cabanes pour assouvir ton CRAVING du temps des sucres
C’est le temps des suuuuuucres !
 
Ces jours-ci, les lancements de cabanes à sucre se multiplient comme des petits lapins en rut. Et bien que le concept de «cabane gastronomique» soit de moins en moins original – tous les chefs s’y mettent – au moins les styles de cabanes sont de plus en plus variés. 

À force de toutes les essayer, je commence à avoir le taux de glycémie dans le tapis, mais c’est pour la bonne cause.
 
Voici donc 5 cabanes originales et/ou nouvelles et/ou délicieuses à essayer cette année.
 
Allez-y selon vos envies :
 
1 – Pour ceux qui veulent sortir de Montréal
 
La tablée des pionniers par Louis-François Marcotte

De toutes les options que je vous propose aujourd’hui, c’est la plus traditionnelle. Une heure de Montréal et on se retrouve les deux pieds dans le sous-bois, à manger de la tire sur la neige à côté de cochonnets qui dorment dans le foin de la fermette. Au menu, LFM nous a pimpé les traditions sans trop en déroger : soupe aux pois, tourtière déguisée en «feuilleté de porcelet aux champignons sauvages»,  tarte au sucre et aux noix. Le jambon effiloché / saucisses qu’on enrobe d’une feuille de laitue boston est savoureux et amusant. Gros, gros coup de cœur pour le poulet fumé artisanal, juteux, juste assez salé, jouissif. 

3 formules @ 28$, 38$ ou 48$ pour 6, 8 ou 10 plats. Déjeuner @ 20$.
Du mardi au dimanche de 9h à 21h.

Roquette, iceberg, pommes et amandes, vinaigrette échalotes et érableBacon braisé à l’Adélard et saucisse de GasporTarte aux noix  

 
2 – Pour les fines bouches à la dent pas trop sucrée
 
Le mois de l’érable aux 400 Coups, par Guillaume Cantin et son équipe
 
Êtes-vous retourné aux 400 Coups depuis le départ de Patrice Demers et de son équipe en août dernier ? Moi en tous cas, c’était la première fois. Guillaume Cantin, le premier grand gagnant de l’émission Les Chefs ! s’est installé tout doucement, sans faire trop de flaflas. Maintenant qu’il a eu le temps d’établir ses quartiers, c’est l’occasion d’aller lui rendre visite, avec ce menu inspiré de l’érable vraiment très abordable. Ici, le précieux sirop est utilisé plutôt comme un sucre naturel que comme une fin en soi, ce qui rend l’ensemble très subtil et tout en finesse. Le porcelet de Gaspor est magnifique, d’une tendreté déconcertante.  
 
Menu 3 services @ 45$ avec accords mets et vins @ 25$.
Tous les mardis et mercredis du mois de mars.

Pâté de foie, canneberges, gelée d’érable, pois Porcelet de la ferme Gaspor, topinambour, érable, purée de pomme fumée, jus de porc au cornichon Crémeux au chocolat, glace à l’érable, argousier, beurre noisette, gâteau cacao croustillant 

 
3 – Pour en avoir plein les yeux, plein la face
 
La cabane aux éclusiers par Apollo
 
Apollo, notre moléculiste national, a cette année rapatrié les 5 vétérans de la Cabane aux Éclusieurs pour créer un menu «à dix mains». 5 chefs, 5 services donc, où chacun propose un plat: Helena Loureiro, Marc-André Jetté, Martin Juneau, Danny St-Pierre et Patrice Demers. Malheureusement, je n’ai pas eu l’occasion de me rendre à la soirée média pour en faire personnellement l’essai, mais plusieurs espions m’ont renseignée, et presque tous ont fait mention des sublimes croquettes d’Helena, du sandwich à la crème glacée de Patrice, et du décor toujours aussi exubérant – on attend impatiemment le retour du beau temps !

Menus 2 et 5 services @ 22$ et 59$.
Ouvert pour le brunch et le souper, du 12 mars au 20 avril.

Photos Geneviève Vézina-Montplaisir 

 
4 – Pour des saveurs traditionnelles dans un décor moderne
 
Un chef à l’érable, avec Laurent Godbout
 
C’est quand même surprenant, de toutes les cabanes que j’ai goûtées, celle de Laurent Godbout, établie à la Scena sur le Quai Jacques-Cartier, est la seule qui propose des oreilles de crisse. Celles-ci sont fines et craquantes, et reviennent plus d’une fois au rythme des services – rien à redire sur la redondance. Emmenez-en des oreilles de crisse, on aime ça. 

Menu 4 services méga copieux @ 60$. Ouvert les vendredi et samedi soirs, samedi et dimanche midis.



 
5 – Pour une cabane de rue vraiment urbaine

Cabane sur roues par Landry et Filles

 
V’la ti pas que notre camion de bouffe de rue réconfort par excellence se lance dans le sucre. Préparez-vous, Villeray, parce que le week-end du 12 avril aura des odeurs de pets de sœurs, de tourtières-pochettes (ha !), de ployes aux cretons et de galettes au sucre à la crème. Toutes ces joyeuses festivités se dérouleront sur la terrasse du café Larue et Fils avant de se terminer dans l’allégresse en « 5 à huîtres »… On croise les doigts pour du gros soleil.


Boîtes gourmandes comprenant « salé-sucré-café » entre 15 $ et 20$. Samedi le 12 avril de 11h-20h, dimanche le 13 avril de 11h-16h.
 
Coin Henri-Julien et De Castelneau, en face de l’église. Détails et menus ici: http://lc.cx/psB

* Un menu des sucres est aussi offert pour les entreprises.

Photos Christine Plante