+ Toutes les playlists

La playlist de Simon Boulerice: créative, éclectique & passionnée!

Crédit photo : Marie-Michèle Dion Bouchard
La playlist de Simon Boulerice: créative, éclectique & passionnée!
À 32 ans, Simon Boulerice a déjà accompli ce que bien des artistes aimeraient accomplir au cours d'une carrière! Quelques pièces de théâtre par-ci, des romans pour adultes comme pour enfants par-là, sans oublier ses recueils de poèmes, on pourrait dire que Boulerice aime toucher à tout! En plus de son rôle d’auteur, il excelle lorsque vient le temps de mettre en scène, d’enfiler le chapeau de comédien ou bien même celui de danseur.

Sa plus récente pièce de théâtre pour adulte PIG, présentée au Théâtre Prospero jusqu’au 19 février dernier, a connu un grand succès auprès des mordus de la scène théâtrale. La pièce raconte l’histoire d’un couple de lesbiennes qui vivent leur homosexualité très différemment. L’une l’accepte ouvertement, l’autre en souffre énormément. Un conte pour adulte signé Boulerice, qui se rapproche de la réalité de plusieurs homosexuels.

Pour sa part, Simon Boulerice est présentement en tournée en France afin de présenter son spectacle solo jeunesse Les Mains Dans La Gravelle, pièce où il interprète tous les personnages. En même temps au Québec, son roman pour enfant Edgar Paillettes est paru aux Éditions Québec Amérique à la fin du mois de janvier dernier, et connaît un franc succès.

Avec ces réussites, on se demande à quel endroit l’artiste puise-t-il son énergie et sa créativité? Eh bien, c’est entre autres dans la musique que ce dernier trouve une source d’inspiration et de relaxation. Avec des goûts musicaux aussi éclectiques que sa personnalité, Boulerice apprécie autant les chansons énergiques du groupe Random Recipe que les compositions mélancoliques de Philémon Cimon.

Malgré son horaire chargé, Simon Boulerice s’est gentiment prêté au jeu de la playlist Nightlife.ca. Il vous présente donc ses chansons favorites du moment. Cinq chansons à l’image de sa personnalité ; créative, éclectique et passionnée !

Never Tear Us Apart - Ash Morgan (The Voice UK)
«Je suis un fan de l’émission The Voice. Je peux passer des nuits à regarder sur YouTube des auditions à l’aveugle de tous les pays. Le principe de n’entendre que la voix, sans voir le chanteur, me convainc totalement. De toutes les versions de The Voice, celle de UK est certainement ma préférée. J’y ai déniché, une nuit, très tard, Ash Morgan qui chante « Never Tear Up Apart » du groupe anglais INXS. Sa version, même écourtée, me chamboule. Son physique imposant d’antihéros ajoute un supplément à sa prestation. Le clip a été vu plus de 4 millions de fois, et je pense qu’on peut m’attribuer facilement, à moi seul, le quart des clics».

Fields Of Gold - Eva Cassidy
«J’aime énormément les cover, surtout quand on se les réapproprie avec sensibilité et personnalité. Mes favoris de moment : Bon Iver qui chante « I Can’t Make You Love Me » de Bonnie Raitt, et peut-être encore plus Eva Cassidy qui reprend la sublime toune « Fields Of Gold » de The Police. Voilà deux grandes chansons reprises avec intégrité, avec honnêteté. La voix de Cassidy, dépouillée de tous artifices agaçants, est d’une pureté qui me rentre drette dans le cœur. À noter que la chanson a été enregistrée en 1996, soit l’année de son décès des suites d’un cancer de la peau à l’âge christique de 33 ans».

Je te mange - Philémon Chante
«J’ai découvert Philémon Cimon (alors surnommé Philémon Chante) à l’été 2012 dans une église, où il chantait cette chanson avec les Sœurs Boulay. Immédiatement, la voix frêle, presque fêlée du chanteur, m’a conquis sur le champ. Après, j’ai regardé le clip, qui est d’une poésie visuelle redoutable. Les illustrations sont de la brillante Ohara Hale. J’ai un gros crush sur les vidéoclips animés, comme celui d’Agathe B-B, qui est nominée aux Junos pour ses magnifiques dessins du clip « Je t’aime comme tu es » de Daniel Bélanger. Dans ces deux cas-là, les illustrations propulsent les chansons à un autre niveau».

Hope there's someone - Antony and the Johnsons
«J’adore les voix androgynes. Qu’une voix soit dépouillée d’un sexe précis ajoute souvent quelque chose à mon expérience musicale. On sort alors de la séduction conventionnelle. J’aime le flou vocal de Nina Simone, de Jimmy Scott. Et dans le lot de voix extraterrestres, il y a celle d’Antony Hegarty (du groupe Antony and the Jonhsons), dont je suis incapable de me lasser. Elle m’hypnotise, cette voix. Dans cette version live de « Hope There’s Someone », Antony, plus gothique et efféminé que jamais, s’interrompt pour sécher ses larmes. Ça pourrait être « over ». Moi, je trouve ça over touchant. J’y vois un artiste total, qui choisit de vivre le moment présent, en éludant toute censure possible. Un grand moment d’honnêteté».

Big Girl - Random Recipe
«J’aime la musique festive de Random Recipe. Leur plaisir est contagieux et cette chanson (« Big Girl ») tirée de leur dernier album le rend bien. Le clip me met, à chaque fois, le sourire aux lèvres. J’aime y voir mon ami Mathieu Handfield en caporal d’armée dans un camp de jour. Lorsque les enfants dodus se vengent sur lui, le transformant en piñata humaine, je jubile. J’aime vivre la vengeance par procuration. Avec ce clip déluré, violent et drôle, je suis servi».

Bonne écoute!