+ Toutes les playlists

Pagan Day de PyPy – « À go, on déconne! »

L'autre jour, je suis allée manger de la soupe en compagnie de la sympathique Annie-Claude Deschênes au Café Les Entretiens. Celle qui partage son temps entre Duchess Says et son nouveau groupe, PyPy, ne manque pas de projets. Mais elle a tout de même pris quelques minutes pour venir me jaser du premier album de la formation, Pagan Day, dont la sortie est prévue pour le 11 février.

PyPy, c'est en fait la réunion de quelques groupes montréalais (CPC Gangbangs, Les Sexareenos, Red Mass et bien sûr Duchess Says), qui ont commencé à jammer ensemble pour le plaisir : « C'était sans but précis. On se disait : “ À go, on déconne!”  On ne voulait que s'amuser. Et ça a donné ce résultat. » De fil en aiguille, les musiciens ont commencé à présenter leur punk psychédélique aux accents seventies en spectacle. Puis est soudainement venue l'idée d'archiver les chansons créées, ce qui a donné naissance à Pagan Day. Un album anglophone aux influences diverses, qui touche autant à la vague garage de San Francisco qu'à une pop un peu sale sur les bords.

Et si je demande à la chanteuse (qui partagera d'ailleurs le micro avec Roy Vucino) de décrire Pagan Day en quelques mots (je sais, ce n'est pas juste)? « La cour de la tisane » lance-t-elle en fixant un point derrière moi. L'illumination? Non, une boîte de sachets de thé. « C'est spontané, c'est ce que j'avais devant moi. Il faut seulement retenir que rien n'est calculé. C'est assez expérimental. » Et voilà.

Avec PyPy, on a droit à la création à l'état pur. Pas de calcul promotionnel, pas d'idée préconçue. Je ne peux donc pas vous dire à quoi vous attendre lors du lancement du 15 février au TrH-Bar, mais je peux m'avancer en disant que vous risquez de passer une très bonne soirée.