+ Toutes les playlists

​La playlist de Shash’U: Very PWRFNKy

Crédit photo : Patryk Antoniewicz
​La playlist de Shash’U: Very PWRFNKy
Pour nous chauffer avant son set à IGLOOFEST, Shash’U, artiste éclectique et ambivalent, partage avec nous quelques tracks, au carrefour du hip hop et de l’électro.

C’est avant tout à travers les jeux vidéo - les vieux, les vrais – que Shash’U se cultive une sensibilité aux sons électroniques. Toujours avec une console de retard (il déambule sur la Super Nintendo quand tout le monde en est déjà à la N64), il découvre à son propre rythme le rapport intime entre la musique et le monde du jeu, entre le son et le ressenti. C’est cette relation quasi magique de l’oreille au corps qui le fascinera. Il composera ses morceaux avec comme idée motrice cette équation : sound = feeling.

Au commencement, c’est par le hip hop et le break dance que Shash’U se bâtit un nom. DJ, producer, rapper à ses heures pour son groupe FRSHMKRS (Freshmakers), il mixe et produit pour des compétitions de street dance – il était à Paris en mars 2013 pour la finale mondiale de Juste Debout et à New York en décembre. Son style, qui allie d’un côté le groove et l’attitude du hip hop et d’un autre le poids et l’extravagance de l’électro, lui vaut d’être immédiatement remarqué et il sortira son premier album, Juste Debout présente – Shash’U Bang Beats Street Tape Vol. 1, en 2013, vendu des milliers d’exemplaires dans plus de 30 pays.

Du street dance, il entre dans le monde des clubs, inspiré par des artistes « dance, dark, sexy » tels Brodinski. Il collabore ensuite avec des vétérans de l’électro beat québécois et étranger : James DiSalvio, Youssoupha (FR), Kutmah (UK), Gage (CA), Kaytranada et Gilles Peterson (UK) pour ne citer qu’eux. Sa réputation prend de l’ampleur au fil des nombreux remix et EP qu’il produit, lui donnant l’occasion de voyager (Los Angeles, New York, Pologne,…) et de peaufiner sa pâte. Considéré comme l'un des pères fondateurs du mouvement Piu Piu, il est aussi le créateur de ce qu’il a nommé la PWRFNK (Power Funk), une relecture du funk des années 80 dont il cherche à extraire l’essence pour l’amplifier «fois 1000%.» C’est de cette matière que sera construit son prochain album 198X, qui sortira chez Silence d’Or fin 2014.

Mais Shash’U saura toujours équilibrer son côté street et son côté électro, pouvant délaisser l’un pour l’autre ou au contraire les assembler pour un résultat surprenant. Il est même capable d’abandonner les deux pour se livrer à des œuvres plus expérimentales telles que ses EP Saisons (AutomneHiver, Printemps, Été), motivé par un besoin de grandir et de créer un monde dans lequel s’étendre. Son aptitude à passer d’un genre à l’autre, il l’attribue à l’atmosphère montréalaise, internationale par nature, bilingue, énergique, mais assez en retrait pour ne pas être trop influencé par les modes d’un jour. C’est cette ambivalence qui fait la force de Shash: son recul sur les deux genres lui permettent d’étudier sereinement leur vocabulaire sonore et leurs effets émotionnels.

D’où son impatience de jouer à Igloofest pour balancer sur de grosses enceintes ses dernières prods de PWRFNK et de voir l’énergie circuler à travers la foule! Vous pouvez aussi le trouver tous les vendredis à l’Écurie et les samedis au Blizzarts.



The beats that got you… It’s gotta be Shash’U.

KING TEE - DIPPIN' (REMIX)

«Ça c'est mon West Coast jammmm! Quand je roule l'été, les vitres baissées, ce track me plonge dans la bonne vibe. C'est juste parfait! D'ailleurs, King Tee était une grande influence «lyricale» pour Notorious B.I.G.»

MR. CARMACK -  DILEMMA (TRAPPED)
«Compositeur hawaïen que j'admire beaucoup pour sa manière d'utiliser l'esthétique de la musique classique à travers les styles de beat actuels. Des sons de diamant de l'espace, la basse qui passe à travers tout... et son solo est juste malade!»

SEVEN DAVIS JR. - I DON'T GIVE A F*CK (SDJR REMIX)
«Un homie de Los Angeles, on a les mêmes aspirations (projets à venir). Cette toune est juste trop bien pour se rincer des emmerdements de tous les jours. Si tu veux te dégourdir les émotions, c'est LE track.»

WIZ KHALIFA - THE PLAN
«Découverte durant ma tournée / vacance à L.A. de l'automne 2013. Cette chanson est de la qualité à l'état pur. Même si les sujets abordés sont du hood, le beat... aaaahh le beattt...et la mélodie me transportent loin! Quand je l'écoute, j'ai l'impression de regarder un vieil album de photos de ma vie.»
 
PRINCE - I WOULD DIE FOR YOU

«Prince est un Funk Lord. Tu ne peux pas "test" le Prince. Cette chanson est puissante, magique et intemporelle. Je me retrouve tellement dans ses paroles, c'est sous-estimé. Ma toune de mariage & d’après vie sur terre, c'est sur.»