+ Toutes les playlists

Grenadine: pop sucrée à consommer sans modération

Crédit photo : Julie Artacho
Grenadine: pop sucrée à consommer sans modération
Grenadine, alias Julie Brunet, est une touche-à-tout: elle a étudié en musique classique, archéologie, anthropologie, création littéraire, journalisme… Mais c’est d’amour, surtout de peines de cœur, dont elle parle dans son premier album éponyme.

Remarquée par Jérôme Minière après un premier EP sorti en 2010, l’auteure-compositrice-interprète lui a laissé le soin de réaliser l’opus un brin mélancolique, mais heureusement balancé par les accents de pop française (et assez sucrée). Entre sons acoustiques et électros, la voix de Grenadine – qui se tient plutôt loin des grandes envolées - arrive à demeurer dynamique, et même légère, malgré les sujets parfois délicats (comme dans Bonjour Tristesse ou L’amant Lamentable). Un résultat sympathique qui devrait tomber dans l’oreille des fans de Le Couleur et même d’Orange Orange.