+ Toutes les playlists

Top livres 2013: 10 bonnes excuses pour s’adonner au cocooning pendant les Fêtes!

Crédit photo : Catherine Normandeau
Top livres 2013: 10 bonnes excuses pour s’adonner au cocooning pendant les Fêtes!
On pourrait aisément qualifier 2013 d’année très chargée dans le monde littéraire. D’une part, plusieurs questions demeurent toujours sans réponse quant à l’avenir de petites maisons d’édition. Au Québec, le ministre de la Culture et des Communications Maka Kotto a récemment fait l’annonce d’un projet de loi qui limiterait à 10% les rabais offerts sur les livres (imprimés et numériques) au cours des neuf premiers mois suivant leur publication, question de protéger les librairies indépendantes. À suivre.

Au sud de la frontière, le monde littéraire a connu d’innombrables débats enflammés (et franchement passionnants) en 2013, dont la pratique supposément répandue d’auteurs qui s’achètent de «fausses» critiques positives sur des sites comme Amazon – un black market littéraire en plein essor. Et comment ne pas souligner l’indignation tout à fait justifiée de l’auteure Claire Messud (dont l’excellent The Woman Upstairs s’est classé juste en dessous de notre top 10), qui n’a guère apprécié se faire demander si elle serait amie «dans la vraie vie» avec Nora, sa protagoniste plutôt désobligeante. En rétorquant qu’on n’aurait jamais posé la question à un auteur, elle a lancé un débat sur le capital de sympathie dont doivent (ou non) faire preuve les protagonistes de nos bouquins préférés. Est-ce pertinent qu’un lecteur «aime» les personnages qui meublent son imaginaire? On vous donne le temps des Fêtes pour y réfléchir.

D’ici là, on vous a dressé notre liste des 10 immanquables de 2013, que tout lecteur avide serait ravi de découvrir. En vous souhaitant des personnages charismatiques, antipathiques, énigmatiques ou tout ça à la fois, bonne lecture! 



1. Jeanne chez les autres
de Marie Larocque

Plateau Mont-Royal, 1970, la douce et jolie Jeanne grandit parmi les Fournier, une famille qui ne se présente nulle part sans être qualifiée de dysfonctionnelle. Drogue, suicide, pédophilie, cris et violence se côtoient dans cet univers de haine et d’amour, avec lequel la jeune fille tente de composer en se réfugiant dans un monde de lecture et d’écriture. Portrait d’une époque livré sans censure, ni jugement, le premier roman de Marie Larocque rappelle l’écriture de Michel Tremblay et la famille multipoquée des Bougon. (Samuel Larochelle)


2. The Interestings
by Meg Wolitzer

So what if you’re not special? Not gorgeous, not talented, not famous, not wealthy beyond belief. Are you leading a relatively happy, healthy life? Doesn’t that spell success in its own right? Meg Wolitzer brings this question to light in The Interestings, an elephantine novel that traces the lives of several bright, creative, promising young things. While some of the characters sparkle straight on through to adulthood, others just seem to fade away. The main protagonist Jules Jacobson can’t stop looking back to the past, around at her peers, trying to understand why her star hasn’t taken off. It’s Jules’s husband, a man unafraid to be ordinary, who sums it up quite nicely: “Most people aren’t talented. So what are they supposed to do — kill themselves?” (Hilary Schaenfield)


3. mãn 
de Kim Thuy

Qu’on se le dise: l’argument voulant que Kim Thuy soit trop populaire pour mériter votre attention n’est pas du tout valable. Avec son talent de brodeuse littéraire, l’écrivaine tisse une courtepointe de personnages issus de l’immigration, dont le destin tragique et salvateur nous renverse le cœur. Grâce à son écriture raffinée, on continue de découvrir les merveilles de la culture vietnamienne et on se laisse emporter par une histoire romantique aussi subtile que poignante. Ce nouveau roman est plein d’histoires de bonne humeur qui éclatent dans le ventre comme du maïs soufflé. (Samuel Larochelle)


4. Gulp: Adventures on the Alimentary Canal
by Mary Roach

In her previous books, erudite (but also endlessly entertaining) science writer Mary Roach ushered us through death and the afterlife, and came along with us into the titillating world of copulation. So where to now? Down the hatch, and out past the latch! Roach does a bang up job of exploring the ins and outs of our everyday, er, ins and outs. Curious about what it takes to make a belly burst? Want to know how to survive being swallowed alive? Gagging to learn more about Elvis’s megacolon? Well, climb aboard the Gulp Express. Hope you have a strong stomach! (Hilary Schaenfield)


5. Remèdes pour la faim
de Denis Y. Béchard

L’auteur de Vandal love ou Perdus en Amérique rapplique dans l’univers de la littérature avec l’histoire incroyable de son père, André Béchard, un voleur de banques. À travers les mots méticuleusement choisis par le reporter américain aux origines québécoises, on découvre un petit garçon avide de liberté, un père absent, mais tout de même omniprésent et des enfants qu’il pousse à essayer des loisirs on ne peut plus extrêmes. Une écriture aux accents masculins. Une aventure délirante d’humanité. Un récit aussi passionnant que sincère. (Samuel Larochelle)


6. The Book of Immortality: The Science, Belief, and Magic Behind Living Forever
by Adam Leith Gollner

Wanna live forever? Get in line. You’ll have to bide your time behind the magicians and the immortalists, the billionaires and the be-boobied, botoxed babes of California. Immortality (and its kissing cousin, eternal youth) has never been more keenly sought after, according to Montreal’s own Adam Gollner. Follow this ex-VICE editor (and former fruit hunter) on his compelling quest to suss out Ponce de León’s fountain of youth, those “taking it easy” (understatement of the year) at the Cryonics Institute in Detroit, and David Copperfield’s revivifying 11-island archipelago in the Bahamas. Has Copperfield really found the key to agelessness on his archipelago, or is this all part of some sad, protracted attempt to get over Claudia Schiffer? Pick up The Book of Immortality to find out! (Hilary Schaenfield)


7. Le sel de la terre
de Samuel Archibald

Maintes fois louangé pour le recueil de nouvelles Arvida, Samuel Archibald met cette fois ses habiletés d’écrivain au service de la classe moyenne, dont il dissèque les grandeurs et les misères. Dans cet essai, qui n’a rien à voir avec les travaux réalisés par certains intellos poussiéreux, l’auteur analyse le passé, le présent et le futur de cette énorme masse de pauvres en devenir. À la fois rigolo et émouvant, Archibald plonge dans les souvenirs de son enfance, de sa famille et des années 80, en se questionnant franchement sur la sagesse financière et le sens des convictions de ses concitoyens. (Samuel Larochelle)


8. Hyperbole and a Half: Unfortunate Situations, Flawed Coping Mechanisms, Mayhem, and Other Things That Happened
by Allie Brosh

You loved her as a blogger, hilariously recounting her childhood mishaps and misunderstandings, her adult feats and follies. Hell, you’d even shed a tear or two over her brilliantly drawn and detailed entries, Adventures in Depression” and “Depression Part 2. Now Brosh has finally come out with a brick of a book, flush with new material (but also filled with such illustrated classics as, Dogs Don’t Understand Basic Concepts Like Moving.) Laugh-till-you-pee funny, heartbreaking and thought-provoking, Hyperbole and a Half is a must read for anyone who is a fan of existential confessionals and an all-around good time. (Hilary Schaenfield)


9. Les Tranchées
de Fanny Britt

Récemment primée d’un prix littéraire du Gouverneur Général pour la pièce Bienveillance, Fanny Britt vient de publier un essai sur la maternité, un sujet mille fois étudié, mais abordé avec un point de vue prônant l’ambiguïté, les contradictions et l’éclatement des conventions. Au programme: récits fichtrement bien écrits, souvenirs, discussions avec des mères et des non-mères sur l’envie d’enfanter, la pression imposée aux femmes afin de performer la grossesse et le post-accouchement, l’idée selon laquelle l’envie d’avoir un enfant ne doit pas nécessairement aller de pair avec la recherche amoureuse, et tant d’autres réflexions racontées avec pertinence, humour et émotions. (Samuel Larochelle)


10. Red Doc>
by Anne Carson

I vividly remember sitting in a café, many moons ago, reading my copy of Autobiography of Red. There I was, hand obscuring my face, trying not to show anyone that I was crying. Anne Carson has the genius to reach out to you, through verse, through prose, through the sometimes bizarre manipulation of centuries old mythologies, and get you where you least expect to be “gotten” (mainly in a café, reading a book, thinking all you’ve settled in for is a soy latte and a moment’s respite). Red Doc> is the sequel to Autobiography, a mashed-up retelling of the mythical 10th labour of Herakles. According to myth, Herakles kills the red, winged monster Geryson, but according to Carson, they fall in love. The sequel finds us a number of years later, faced with different names and different situations but the same troubled characters. (Hilary Schaenfield)


Quinze titres supplémentaires qu’on aurait voulu inclure:
Blood (Lawrence Hill)
Chroniques d'un écrivain en pyjama (Dany Laferrière)
David and Goliath (Malcolm Gladwell)
La Frousse autour du monde (Bruno Blanchet)
Hellgoing (Lynn Coady)
Love, Dishonor, Marry, Die; Cherish, Perish: A Novel (David Rakoff)
The Most of Nora Ephron (Nora Ephron)
Pomme S (Éric Plamondon)
Relish: My Life in the Kitchen (Lucy Knisley)
La jetée Elle s'appellera Mo (Ioana Georgescu)
Les Souliers de Mandela (Eza Paventi)
Sous la surface (Martin Michaud)
Tenir tête (Gabriel Nadeau-Dubois)
Traders, hippies et hampsters (traduction de Marina Lewycka)
The Woman Upstairs (Claire Messud)