+ Toutes les playlists

À 18h30, le café Sardine se transforme en brasserie japonaise

Le jour, le minuscule café Sardine, confortablement blotti coin Fairmount / Saint-Laurent, continue son petit train-train quotidien : cafés 3e vague, beignets, laptops. Mais depuis quelques semaines, le chef Hashiro Fujise prend d’assaut les cuisines pour la soirée, et nous reçoit dans sa nouvelle « izakaya »: l’équivalent japonais du bar à tapas.



19h15, la salle est comble. Et si l’endroit n’accepte que les réservations pour le service de 18h30, rassurez-vous, ici c’est comme à Tokyo, tout va très vite. En quinze minutes top chrono, notre table est libérée et l’on consulte avec appétit le menu droit-au-but.  

On a soif? Tout commence par « S » : saké, Sapporo, sodas, shots de Soju. Il n’y a que cette grande canette de Pabst qui s’incruste inopinément (n’oublions pas qu’on est dans le Mile-End et que la bière sans bulles est le carburant #1 du hipster).

À manger, je conseille vivement de commander plusieurs plats qu'on s'enfile en commun – les plus copieux sont même servis avec ustensiles de service.


Ceci dit, je regrette encore d’avoir dû partager cette soupe RAMEN carrément hallucinante. La meilleure de Montréal, si vous voulez mon avis. Un bouillon costaud, parfait pour les soirs d’hivers, où nagent des nouilles moelleuses (nous sommes à des lieux des sachets qui poussent au dépanneur), des morceaux de porc fondants, un œuf mi-cuit, une portion de kimchi... Umaaami!

Le katsudon de tête fromagée, sauce tonkatsu maison, moutarde, chou, sésame.

Le maquereau saisi, sauce ponzu, huile d'oignon carbonisé, argousier.

Le boeuf fumé au foin, roquette, sauce orishi, poivre rose et ail. 

Tout ça se termine sur une note légère – que dis-je – aérienne! Il faut compter GROS MAX 50$ pour deux personnes, taxes & tip inclus. C’est donc un coup de maître pour le propriétaire David Schmidt et son équipe – aussi aux commandes du non moins branché et bondé Maïs.

Iwashi Izakaya
9, rue Fairmount Est,
514.802.8899 | cafesardine.com
menu et infos: facebook.com/isakayaiwashi