+ Toutes les playlists

Le Détesteur: mais qui sont donc ces gens?

Pour être bien dans la vie, il faut impérativement que j'arrive à mieux comprendre mon environnement, ce qui pousse les gens à faire ce qu'ils font. Pour les besoins, je dois évidemment mettre dans des boîtes, généraliser un peu. Ensuite, j'analyse individuellement.

C'est que dans la vie, on rencontre du monde de tous les genres, pis vient un temps où notre échantillonnage, si on a été à l'écoute, se veut de plus en plus accurate. Malheureusement, #lesgens sont beaucoup trop prévisibles.

Mais y'a certains types de personnes que je n'ai jamais rencontrés, qui n'ont même jamais été placés sur mon passage, en dehors du cyberespace, comme par exemple: l'illettré sans culture qui participe (sur Facebook) violemment et avec une certitude hors-du-commun à tous les débats de société. Ou encore, ceux qui, aux élections municipales de dimanche dernier ont voté pour Laurent Proulx dans Cap-Rouge et les autres qui ont réélu Jean Tremblay pour un 5e mandat dans Saguenay.

Je pensais connaître des gens comme ça, qui auraient élu Laurent Proulx, par exemple. J'avais même peur, pendant le conflit étudiant, de voir apparaître d'anciens amis du secondaire sur un screenshot peu élogieux où on pouvait y lire des choses horribles. Mais non. Ils se sont tenus tranquilles.

Avec le projet de Charte des valeurs, là, les chances de les voir retontir armés de commentaires alarmistes et xénophobes gagnaient en volume de semaine en semaine. Je craignais un lynchage cinglant dû à leur insignifiance. Encore là, du tout.

Et pourtant, j'avais en tête les personnes les plus aptes à me faire honte, si par malheur ils atterrissaient sur ma page pour débattre avec mes lecteurs. Peu cultivés, pas scolarisés du tout, intolérants et inaptes à écrire comme du monde. Ils sont, pour moi, le pire du pire, parmi les gens que je connais.

Imagine, même eux, n'ont pas participé aux débats de société, probablement conscients de leur inculture. Récemment, j'suis retourné les lire sur Facebook et j'me suis aperçu que j'ai eu tort de les mettre dans la même boîte que #cesgens. Ils n'arrivent peut-être pas à distinguer "sa" de "ça"/"er" de "é", mais n'ont finalement rien à voir avec le pire du pire qui nous saute à la gorge à sauvages coups de «aye men tu voit po ski cpasse en smomant ouvre tes ti yeut biggggg on vas etes oubliger porter le voille ds po lon ;)»

On s'est même jasé un peu pis leur ouverture m'a agréablement étonné.

J'avais donc tort. J'me rends compte que je n'en connais pas #desgens comme ça. Ils sont pires que mes propres pires à moi. À quoi ressemblent-ils, d'abord? Qui sont-ils? Qui fait ça, voter pour Laurent Proulx? Qui continue d'élire Jean Tremblay? Qui écrit aussi MAL, tabarnack? Qui des plus jeunes générations se permet d'être raciste en 2013? Je t'avoue que là-dessus, j'me retrouve sans repère. Tout ce qu'il me reste n'est qu'une simple photo de profil de moto ou encore, une vieille casquette sale à l'effigie de Redbull. Sinon, rien.

Mais qui sont donc ces gens, alors? J'me demande s'ils existent réellement.

Je les déteste.