+ Toutes les playlists

Victime de la porn: fesses, totons, face

Si on vous montre la photo d’une femme, quelle partie de son corps regardez-vous en premier? Sa face? Ses seins? Son popotin?

Soyez honnêtes, gang de perv! La question me vient de cette étude (à l’échantillon faible et douteux) qui démontre qu’on mate davantage le cul et les seins d’une fille que son visage. Est-ce que ça surprend quelqu’un? Il semble que oui.

Je suis tombé sur quelques réactions. Certaines sous forme de chroniques légères, mais d’autres plus marabouts qui m’ont un peu découragé. Exemple : Depressing Study: Men Look More At Your Body Than Your Face

Pour vrai? Ça te fait de la grosse peine? Qu’est-ce qu’il aurait fallu regarder pour que ça fasse ton bonheur? Son sourire débordant d’entregent? Ses belles fossettes de joues moqueuses? Son regard fougueusement tourné vers l’avenir?

Ou peut-être aurait-il fallu regarder par terre en récitant des je-vous-salue-Marie? Ah, j’ai trouvé! Fallait dénoncer l’usage du Photoshop! C’est ça, hein? Argh, je le sais pu. Je ne sais pas quoi regarder pour être une bonne personne!

En plus, l’étude révèle seulement où l’on regarde. Ça ne précise même pas si l’on check tous ses grosses boules parce qu’on imagine se foutre la face dedans en criant « BATEAU À MOTEUR »!!

Mais tout ça n’a rien de si déprimant, si? Des fois, j’ai l’impression qu’on oublie ce qu’est l’attirance sexuelle ou encore pire, qu’on la méprise. Est-ce qu’on ne pourrait pas se réjouir que les humains soient des êtres sexués qui aiment encore se checker un peu le body?

Il me semble que du sexe sans attirance pour nos attributs physique, ça perdrait beaucoup de son attrait. En fait, si on flushe tout ça, qu’est-ce qu’il va rester comme petit bonheur sur cette planète à l’agonie?

- Le chocolat?

- Grand Theft Auto?

- Les levers de soleil?

Zzzzzz…

(D’ailleurs, la seule chose de tripante avec les fuckin’ levers de soleil, c’est justement que pendant que la fille check le soleil, toi tu peux la checker elle.)

Et là, les casseux de party, je ne parle pas de se mater comme des OBJETS SEXUELS, je parle de se mater comme des ÊTRES HUMAINS SEXUÉS. Il y a un monde de différence.

Je comprends qu’en société ou en meeting au bureau, c’est plus poli et respectueux de se regarder dans les yeux, mais quand tu regardes la photo d’une femme que tu ne connais même pas, pourquoi demeurer en mode poli et hypocrite? Ce n’est pas comme si t’allais la vexer ou que t’avais l’option d’en apprendre davantage sur sa formidable personnalité.

De toute façon, même en gardant le focus sur la face d’une fille, mon esprit mal tourné peut très bien me garrocher un paquet d’images cochonnes malgré toute ma bonne volonté. En fait, avec quelqu’un qui me plaît, je peux m’imaginer des saloperies en regardant pas mal n’importe quelle partie de son corps.

(C’est d’ailleurs pour ça que je demande aux gens d’arrêter de m’envoyer tous les articles de shooting avec Emily Ratajkowski : je n’arrive plus à travailler!)

Ce qui serait déprimant, c’est qu’on arrête de se regarder. Qu’on devienne tous indifférents et zombies. Ok, il y a du kewlness dans l’option zombie, mais juste enlever le sexe de l’équation? Bof. Ça arrive déjà assez en vieillissant.

C’est clair qu’à 102 ans, on te matte sûrement moins le rack et qu’on maintient mieux le eye-contact. En fait, bien souvent, on n’ose même plus te regarder les dents.

***

Et toi, bébé, qu’est-ce que tu regardes en premier chez tes doux inconnus? Les mains? (Pour savoir s’il a une grosse graine.) La graine? (Pour savoir s’il a des grosses mains.) Shootez ça en commentaire! Il n’y a pas de mauvaises réponses… tant qu’elles sont honnêtes.