+ Toutes les playlists

Faune sous-terraine: 11 types de personnes que tu peux croiser dans le métro de Montréal

Prendre le métro fait partie du quotidien de nombreux Montréalais. La faune qu’on y retrouve est très éclectique et rassemble des gens de diverses catégories. C’est pourquoi NIGHTLIFE.CA t’a identifié 11 types de personnes que tu risques de croiser en utilisant ce moyen de transport.

Le trop pressé
Le métro n'est pas encore arrivé que déjà le « trop pressé » commence à s'impatienter au bout du quai. Son objectif: être le premier à entrer dans le wagon, même s’il doit foncer dans ceux qui tentent d’en sortir.




Évidemment, une fois à l'intérieur, c'est une course folle pour savoir qui se trouvera un siège libre.


 

Le «slow motion»
À l’opposé, lorsque les gens sortent du wagon, y'a celui qui avance (trop) lentement et qui n’a pas l’air de réaliser qu’il y a des gens derrière lui. Peut-être ne sait-il pas où aller? Peut-être est-il perdu dans ses pensées? N’empêche qu’il bloque tout le monde. Bon, ça arrive aussi avec les personnes âgées, mais avec elles on est plus compréhensif.


 

L’envahisseur de bulle
Font partie de cette catégorie: celui qui reste toujours à quelques centimètres de toi alors que y'a plein d'espace devant lui, celui qui est assis à côté de toi et qui écarte trop ses jambes, celui dont la main touche la tienne lorsque tu tiens le poteau.


 

Le groupe d'ados un peu trop excités
Ils arrivent en délégation, ils rigolent fort…. Une chose est sûre, ils ne passent pas inaperçus!


 

Le bloqueur de porte
Y’a toujours un «wannabe Indiana Jones» qui se croit capable d’entrer dans le wagon, même si le «Dou-dou-dou» (eh oui, ce bruit-là a un nom!) s’est fait entendre. Résultat: il finit souvent par bloquer les portes, retardant ainsi tous les passagers. Et le pire, c’est quand il retient la porte pour ses amis.


 

Le cruiseur pas subtil
Tout endroit peut être bon pour rencontrer l’âme sœur. Par contre, l’inconvénient pour celui qui cruise dans le métro, c’est que tout le monde s’en rend compte. Alors il a beau croire qu’il passe incognito, ce n’est pas le cas.


 

Le fêtard qui ne feel pas
Habituellement, ce type-là est assez facile à reconnaître. On n'a qu'à remarquer l’espace se libérer rapidement autour de lui pour soupçonner que l’inévitable va se produire.


 

Le dégoulinant de sueur
Été comme hiver, on a tous chaud dans le métro. Sauf que lui, ça l’affecte un peu plus que les autres…


 

L’accro au smartphone
Certains chérissent leur téléphone à un point tel qu’ils sont incapables de détacher le regard de leur appareil. Conséquence: bon nombre de collisions et d’accidents ont lieu parce qu’ils ne regardent pas devant eux.


 

Le pollueur sonore 
Tout le monde aime écouter de la musique pendant leur trajet, mais lui, il fait ça à un autre niveau: le son dans le tapis, comme si sa vie en dépendait. Et encore, ça s’est quand il ne chante pas par-dessus.


 

Le show off
Que ce soit par leur habillement ou par des prouesses physiques, certains font tout pour se mettre en valeur dans le métro... souvent sans succès. 

             


Par contre, si t'es capable de faire ça, t'as mon respect!

 

Et toi quels types de personnes as-tu tendance à croiser dans le métro?